POLITIQUE

Recours en annulation du décret de nomination des membres de la CENA : le FITE se ravise

Fixée pour ce mercredi 3 janvier, l’audience devant la chambre administrative de la Cours Suprême portant sur le recours en annulation du décret de nomination des membres de la CENA introduit par l’opposition et la société civile n’aura sans doute pas lieu. Pour cause ? Les candidats de l’opposition réunis autour de la nouvelle plateforme dénommée le Front pour l’inclusivité et la transparence des élections (Fite) par ailleurs initiateurs de cette procédure ont décidé de le retirer. L’information émane de Aminatou Touré, candidate membre du FITE. La présidente du mouvement MIMI 2024 justifie leur décision du fait que, elle et ses camarades veulent « des élections présidentielles pour le 24 février 2024 et un respect du calendrier Républicain.

D’après l’ancienne première ministre, « Aucun report n’est ni possible ni envisageable »

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page