A LA UNEACTUALITÉS

Révélations terrifiantes sur l’autre pouponnière de Ndella Madior Diouf à Simal

Après la fermeture de la pouponnière « Keur Yeurmandé » sise à Sacré-Coeur fermée, l’autre pouponnière de Ndella Madior Diouf située à Simal dans le département de Fatick, a été également fermée par les autorités.

Il n’y avait pas seulement la pouponnière « Keur Yeurmandé » sise à Sacré Coeur à Dakar. Ndella Madior Diouf détenait une seconde pouponnière à Fimela dans la région de Fatick. Dans cette pouponnière dont la construction est entamée depuis 2014, des riverains, sous la houlette du chef de village de Simal , interrogés par L’OBS, se livrent à des révélations terrifiantes.

Ndella Madior Diouf aurait, selon ces derniers, transformé sa maison en lieu de débauche où séjournent des femmes enceintes. Mais aussi de pouponnière clandestine où des bébés ont été trouvés par des gendarmes dans des conditions inhumaines.

Le bâtiment transformé en orphelinat est inachevé et dépourvu de toute commodité et de règles d’hygiène.Les femmes enceintes qui y logeaient, ne disposaient pas de carnet sanitaire et accouchaient dans des conditions extrêmement difficiles. D’autres plus « chanceuses » donnent naissance dans des structures de santé de Simal, Diofior, Fatick, avant de disparaître complètement du village.

Selon des sources hospitalières, rien que cette année 2023, plus de 10 femmes enceintes qui logeaient dans l’orphelinat ont accouché au poste de santé de Simal, alors qu’elles n’ont jamais de visites prénatales. Un habitant du village révèle  que Simal n’est point le village natal de Ndella Madior encore moins celui de ses parents.

Selon l’infirmier chef de poste de santé de Simal, entre 2020 et 2021, plus d’une vingtaine de femmes enceintes ont séjourné dans la maison de Ndella Madior Diouf. Plusieurs d’entre elles ont failli perdre la vie après des complications graves.

Les populations avaient décidé d’organiser une marche pour demander le départ de Ndella Madior Diouf du village et la fermeture de sa pouponnière. Ce qui est désormais chose faite. Et Ndella Madior Diouf est à un pas de la prison.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page