ACTUALITÉSCONTRIBUTION

SAUVONS LE MNER DU DÉPARTEMENT DE FATICK en consolidant et en enracinant davantage la légitimité du coordonnateur Serigne Moustapha Mbacké DIOUF

En vertu des textes réglementaires qui régissent le *statut* de notre parti, *l’APR*, nous portons à la connaissance de l’opinion que le *MNER de Fatick* reste _indivisible_ et que toutes *tentatives fractionnistes, sectaires et du reste favoritistes* de natures à diviser les enseignants républicains restent *veines, superfaitatoires* et ne sauraient en rien prospérer.
Dans la *nomenclature* des instances qui composent le Parti, le “*MNER NOUVELLE DYNAMIQUE”* n’existe pas ; et que cette appellation autant qu’ elle porte en elle les germes de la dissidence, autant elle révèle un désir de fragiliser la structure mère en lui accolant des épithètes que nos aînés ont bien voulu lui épargner dès le début._
Mais, nous croyons, in fine, avoir compris pourquoi ces *démons de la division* persistent à user de leur charme méphistophélique pour *troubler la tranquillité et la stabilité* dudit mouvement dans la _base affective du Président de la République, ici à Fatick sur les terres du Sine, où nous avons le mérite d’avoir tout commencé. *En effet, ils veulent non sans intelligence reproduire l’expérience de Thiès où le Président fut contraint de ne point recevoir le MNER à la base, faute d’union*. _L’étape de fatick restera sans conteste une exception à toute manigance et à toute manipulation que ce soit tendant à ériger un voile devant le regard vigilant et éclairé du Président dans le but le priver de toute la splendeur des talents et des compétences qui caractérisent la loyauté, le dévouement et l’engagement de nos coordonnateurs départementaux.
A tort ou à raison le *Ministre Biram Faye* au même titre que *la coordonnatrice Maimouna Cissokho Khouma* ont fini de nourrir la curiosité de plus d’un, suspectant des *mains invisibles* où ils seraient en amont et en aval de cette *cassure de la dynamique unitaire* ; à dessein pour conforter non seulement le *leadership de celle-ci*, mais aussi pour *promouvoir certains de leur jeunes militants qui n’ont été investis de quelque mandat électif ou nominatif que ce soit* ; face au camarade Serigne Moustapha Mbacké Diouf qui a été solennellement porté à la tête de la structure au niveau départemental au soir du 13 octobre 2018 , à Fatick sous la supervision de M. Youssou Touré, d’Amath Suzanne Camara et de toute la coordination nationale du Réseau des Enseignants de l’APR._
Sur ces entrefaites, nous les invitons à renoncer sans délai à toutes ces *pratiques malveillantes* et malsaines qui portent atteinte à notre morale commune et sacro-sainte de parler d’une seule voix,  autorisée légitimement et légalement par *les militants à la base*. La seule conduite qui vaille est de prendre leur *baton de pèlerins* pour recoller les morceaux.
Dr. Niang Arouna Membre du MNER/FATICK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page