SOCIETE / FAITS DIVERS

Sédhiou : Il met le feu dans sa chambre d’auberge et assène 4 coups de couteau au gérant

Âgé d’une quarantaine d’années, Jacques Mendy a brûlé la chambre de l’auberge « Fromager-Royal » à Kaour (dans la région de Sédhiou) où il était hébergé, avant de tirer un coup de feu en l’air et d’asséner quatre coups de couteau au gérant du réceptif, renseigne « Libération ». À en croire le journal, il a ensuite pris la poudre d’escampette pour se réfugier dans le fleuve à bord d’une pirogue artisanale pendant plus de huit heures de temps avec en bandoulière son arme à feu et son couteau.

Les faits se sont déroulés hier lundi aux environs de 6 heures du matin dans l’auberge du nom de « Fromager-Royal » sis dans le quartier de « Pontodosse », situé administrativement dans la commune de Kaour. Le mis en cause, Jacques Mendy, qui serait atteint de troubles psychiques a été retrouvé dans sa chambre par son cousin Valéry Gomis, le gérant de l’auberge, qui lui a demandé de se lever de son lit parce qu’il devait se rendre le même jour à Ziguinchor.

Jacques Mendy aurait surgi de son lit, armé de son couteau et de son pistolet. « Il a d’abord incendié sa chambre avant de s’attaquer à son cousin avec ses armes et lui administrer quatre coups de couteau qui ne lui seront pas fatals. Dans un premier temps, il a essayé d’utiliser son pistolet qui était bloqué. C’est un des voisins habitant à côté qui est venu au secours de Valéry Gomis après avoir été alerté. Après avoir réussi à débloquer son pistolet, Jacques Mendy a tiré un coup de feu qui n’a heureusement atteint personne », a relaté sous anonymat un témoin de l’incident.

Jacques Mendy qui détient trois cartes d’identité nationales différentes (sénégalaise, française et bissau-guinéenne) avait pris la fuite après les faits pour aller trouver refuge, armes entre ses mains, dans le fleuve qui n’est pas loin de l’auberge. Les militaires de la localité, les gendarmes et les sapeurs-pompiers qui ont été alertés, se sont rendus sur les lieux. Mais le mis en cause, qui se trouvait dans l’eau à bord d’une pirogue artisanale y est resté pendant plus de huit heures. Finalement, les soldats du feu accompagnés des gendarmes à bord de deux vedettes sont allés le cueillir aux environs de 14 heures. Il a été conduit dans les locaux de la gendarmerie de Goudomp pour les besoins de l’enquête.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page