AFRIQUE

Sommet du TICAD de Tunis : Invitation du Polisario, le ” général ” de Bissau boude la rencontre en guise de protestation

Le Sommet du TICAD qui se tient en Tunisie et qui réunit les pays africains au Japon, vient de connaître une défection. Le “général ” Umaru Embalò a claqué la porte en soutien au Maroc à l’annonce de la présence du leader du Polisario Brahim Ghali.
Umaro Sissoco Embalo, a quitté la conférence de développement TICAD8 en cours en Tunisie suite à la présence de représentants du Polisario. Des sources ont déclaré à Morocco World News que le dirigeant ouest-africain avait protesté contre la présence du dirigeant séparatiste du Front Polisario, Brahim Ghali.
Brahim Ghali a été invité à l’événement par le président tunisien Kais Saied, malgré l’appel du co-hôte de l’événement, le Japon, à laisser la politique régionale controversée hors du forum de développement. Le Sommet devrait se concentrer sur les 30 milliards de dollars que le Japon a promis d’aider les pays africains dans divers aspects du développement plutôt que sur les conflits régionaux.
Si on se fie aux raisons avancées par l’entourage immédiat du ” général ” de Bissau Umaru Embalò, la rencontre de Tunis est devenue une autre tribune,  victime des rivalités régionales car, le président tunisien a personnellement accueilli le chef du Polisario, incitant le Maroc à boycotter la conférence et à retirer son ambassadeur de Tunisie.
Umaro Sissoco Embalo a protesté contre l’invitation inattendue de Brahim Ghali à la conférence sur le développement Japon-UA, choisissant de quitter l’événement en signe de soutien au Maroc. Les autres Chefs d’état africains présents n’auront pas la même conduite car ayant décidé de rester malgré la présence du leader du Polisario.
Une occasion pour le ” général ” de donner des signaux forts à Rabat qui depuis son installation à la tête de la Guinée-Bissau, a choisi de se faire discret. Pour rappel, Bissau au fil des ans, été un fervent partisan du plan marocain d’autonomie pour la région du Sahara occidental.
Auparavant, Umaru Embalò a réitéré son soutien au plan de paix du Maroc le 9 juin dernier lorsqu’il a réaffirmé son soutien “constant” à l’intégrité territoriale du Maroc.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page