ACTUALITÉSPOLITIQUE

THIARE NDIALGUI : En renfort au comité électoral dans son fief Fakha TOURÉ promet la majorité au président Macky Sall et tire sur l’opposition en dénonçant son manque de vision et sa mauvaise foi

Venue en renfort à ses camarades de la coalition Monsieur Fakha à rappeler les dispositions de la constitution et du règlement intérieur de l’assemblée nationale qui rendent quasiment impossible la  cohabitation .

En meeting dans la commune de Thiaré ndialgui ce weekend les partisans du jeune Fakha TOURÉ ont fait rythmer la ville au son de BBY. Entouré par les militants et sympathisants de la coalition présidentielle Fakha TOURÉ n’est  pas allé sur l’actualité avec le dos de la cuillère pour qualifier le comportement de l’opposition « irresponsable » et le manque de sincérité dans le discours qu’elle tient devant électeurs.

Selon le porte-parole du mouvement national des jeunes socialistes « tél que disposé, notre constitution qui donne au seul Président de la République a la prérogative de définir la politique », donc ajoute-t-il une cohabitation n’est pas possible au Sénégal. Mieux, le président de la République nomme le premier ministre et met fin à ses fonctions si quelqu’un vient nous faire croire qu’il y aura de la cohabitation cela peut nous faire rire dans la mesure où cela relève de la pire aberration.  Pire encore l’opposition pense être en France où le premier ministre définit la politique de la nation parler d’une cohabitation dans ces conditions, est tous à fait possible qu’il y ait une cohabitation, laisse entendre Monsieur TOURÉ.

Revenant à la charge Fakha TOURÉ soutien « même si par miracle l’opposition réussissait à remporter les élections législatives elle peut pas pour autant bloquer le bon fonctionnement des institutions du pays ». Par exemple dans l’avenir ( mais pas seule fois-ci où nous sommes sûrs d’une large victoire) et comme condition l’opposition gagnait des élections législatives au Sénégal et décide de faire passer certaines lois prétextant qu’elle est majoritaire au parlement, cette même constitution citée plus haut donne au président de la République la possibilité de demander voir même d’exiger une seconde lecture du projet de loi votée à l’Assemblée nationale dans un délai de 8 jours une seconde lecture donc l’opposition gagnerait à dire la vérité au peuple a sénégalais ou poser  le débat sous une forme aux acteurs politiques d’en débattre intelligemment « .

Nous affirme Fakha  TOURÉ au sein de BBY « nous ne travaillons pas à la victoire car elle est déjà acquise mais nous travaillons à relever le taux de participation pour qu’à défaut d’avoir 100% qu’on ait 95 voir 98%. »

Pour Monsieur TOURÉ « la gestion d’un pays est très sérieux pour être confier à des amateurs c’est pourquoi je fais un appel à l’endroit des sénégalaise et sénégalais soucieux de la stabilité du pays de voter BBY ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page