A LA UNEACTUALITÉS

Trois militaires algériens tués dans un nouveau crash d’hélicoptère

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un hélicoptère de l’armée algérienne s’est écrasé à El Ménéa, dans la 4ème région militaire, à environ un millier de kilomètres au sud d’Alger, tuant ses trois occupants, deux officiers supérieurs et un sergent.

hécatombe continue pour l’armée de l’air algérienne dont le taux de crashs d’avions continue d’aller crescendo.

Mercredi soir, vers 21 heures, un MI 117, un hélicoptère de combat de fabrication russe, s’est écrasé près de l’aéroport d’El Ménéa, à 267 km au sud-est de Ghardaïa, et plus de 900 km au sud d’Alger. Un colonel, un lieutenant-colonel et un sergent des forces aériennes algériennes ont été tués dans ce crash. Les médias locaux n’ont pas donné de précisions sur les circonstances exactes de ce énième accident d’avion qui endeuille à nouveau l’armée algérienne, se contentant de mettre en valeur les condoléances d’Abdelmadjid Tebboune aux familles des victimes et l’ouverture d’une enquête ordonnée par le chef d’état-major de l’armée, le général Saïd Chengriha.

Dans un communiqué publié ce jeudi 8 février, le ministère algérien de la Défense n’apporte pas plus de précisions, se limitant à annoncer que ce crash a eu lieu dans la «soirée du 7 février 2024 vers 21h00 près de l’aéroport d’El Ménéa en 4ᵉ Région militaire où on déplore le décès en martyrs de l’équipage composé de trois membres».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page