A LA UNEACTUALITÉS

Un livret de recettes culinaires à base de produits locaux pour lutter contre les MNT

(APS) – Le directeur général de la santé, Bernabé Gning, a procédé jeudi au lancement du livret de recettes culinaires conçu dans le cadre de la lutte contre les maladies non transmissibles (MNT), qui représentent près des trois-quarts des décès enregistrés dans le monde.

Ce guide, conçu avec l’appui des médecins gastro-entérologues et des chefs culinaires, servira de support aux acteurs communautaires de santé dans le cadre de la promotion d’une alimentation saine et équilibrée pour prévenir les maladies non transmissibles telles que le diabète, le cancer, l’hypertension.

‘’On parle d’épidémie parce qu’aujourd’hui en prenant la pire des conséquences de la maladie qui est le décès, les maladies non transmissibles dans le monde sont à l’origine de près des trois-quarts de décès enregistrés’’, a-t-il indiqué.

Le Directeur général de la santé a rappelé qu’au Sénégal, 45% de tous les décès enregistrés en 2022 étaient imputés aux maladies non transmissibles, qui sont en train de causer beaucoup de décès. On serait même selon lui tenté de dire qu’elles sont même sur le point de ‘’décimer des parties entières de l’humanité’’.

‘’Devant un problème aussi grave, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a conçu et élaboré une arme de traitement qu’on appelle un livret de recettes culinaires à base de produits locaux […]’’, a déclaré le docteur Bernabé Gning.

Il est également revenu sur les causes des maladies non transmissibles liées, entre autres, à cinq grands groupes de facteurs de risque, parmi lesquels la sédentarité, le tabagisme, l’alcool, et surtout, une alimentation malsaine et déséquilibrée. Le Directeur de la santé estime que si les gens mangent mieux, ils tomberont moins souvent malades.

La cérémonie de lancement de ce livret est organisée par la division de la lutte contre les maladies non transmissibles (DLMNT), en collaboration avec l’Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (CICODEV) et la coopération luxembourgeoise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page