ECONOMIE

Une augmentation de 2,0% à fin novembre 2022

Selon la Bceao, cette évolution est essentiellement tirée par le renforcement de la production des activités extractives (+1,2 point contre +2,7 points) et la production d’électricité, eau et gaz (+1,1 point contre +0,9 point). En revanche, une baisse a été enregistrée au niveau de la production des industries manufacturières (-0,3 point contre +5,9 points).

«En variation mensuelle, l’indice de la production industrielle, corrigé des variations saisonnières (CVS), a enregistré une régression de 11,3% en novembre 2022, après une progression de +0,7% le mois précédent. Le repli des activités industrielles est imputable aux industries manufacturières (-7,8 points de pourcentage de contribution), aux activités extractives (-2,7 points de pourcentage de contribution) et aux activités de production d’électricité, eau et gaz (-0,9 point de pourcentage de contribution) », lit-on dans un rapport produit par la Bceao.

Concernant le secteur des bâtiments et travaux publics, la Bceao informe que les données de l’enquête auprès des chefs d’entreprise font état d’une amélioration de l’activité en novembre 2022, par rapport à la situation du mois dernier. L’écart de l’indice d’activité dans les Btp par rapport à la moyenne de long terme (100) est resté positif, ressortant à +0,9 point tout comme en octobre 2022.

Par pays, une amélioration de l’activité des BTP a été relevée au Sénégal (+15,3 points), au Bénin (+4,9 points), au Togo (+3,6 points), en Guinée-Bissau (+1,2 point) et au Niger (+0,7 point). En revanche, un repli de l’activité a été observé au Burkina (-4,3 points), au Mali (-3,0 points) et en Côte d’Ivoire (-1,9 point).

Adou Faye 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page