ACTUALITÉS

10 meurtres commis entre décembre et février 2022: les amis ou proches des victimes au banc des accusés

Les meurtres sont devenus récurrents ces trois (3) derniers mois. Dix (10) personnes ont été tuées entre décembre 2021 et février 2022. Constat fait par Libération, les présumés auteurs ne sont autres que des parents, proches ou amis de victimes.

Ce lundi, Bassirou Thiam sera déféré au parquet de Pikine pour « assassinat » de son ami Ndongo Guèye, retrouvé mort dans son véhicule abandonné sur la corniche de Cambérène (Dakar).

Avant ce meurtre atroce qui fait l’actualité, un autre s’était produit au parking du stade Léopold Sédar Senghor. Un livreur a été poignardé par son ami et collègue O.Tine. A l’origine du drame, la somme de 500 F Cfa.

Toujours au courant de ce mois de février, Rama Camara, qui était portée disparue après avoir quitté son domicile à Mbour, a été retrouvée morte dans la forêt de Nguérigne. Suite à l’enquête ouverte, son présumé meurtrier a été arrêté. Il s’agit de son guérisseur qui lui avait promis de « combattre » son « faaru raab ».

Ce meurtre rappel, celui de Lobé Ndiaye, une mécanicienne tuée dans les mêmes circonstances par son « guérisseur » Hamidou Sidibé, courant août 2021.

Placé sous mandat de dépôt en janvier 202, Habib Fall avait tué son ami et collègue Abdallah Fall. Tous les deux travaillaient au complexe Kheweul gui de Pikine Texaco, par ailleurs lieu du crime.

À Ouakam, un Guinéen a tabassé à mort son cousin de 12 ans pour non-paiement d’une facture de courant. Il a tenté de maquiller le crime mais les gendarmes ont vite cerné le meurtrier.

À Ouest Foire, Fatima Sy a tué son époux à l’aide d’un gourdin. À Ziguinchor, Souleymane Diando a assassiné son oncle Babacar Dièye.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page