AFRIQUEINTERNATIONAL

2 militaires burkinabés tués alors qu’ils recherchaient 4 policiers disparus – gouvernement

2 militaires burkinabés tués alors qu’ils recherchaient 4 policiers disparus – gouvernement
Deux militaires burkinabés ont été tués alors qu’ils recherchaient quatre policiers disparus, à la suite d’une embuscade meurtrière djihadiste, a annoncé mercredi le gouvernement.

Selon le gouvernement du Burkina Faso, un membre d’une milice civile aidant l’armée à combattre les jihadistes avait été tué lundi dans une attaque dans la région du Nord.

Une dizaine d’autres miliciens étaient toujours portés disparus mercredi, le gouvernement

« L’information la plus importante est que l’interrogatoire de ces deux personnes indique que le groupe qui a perpétré l’attaque s’appelle Moujae Alquaida, un groupe affilié au GSIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans) », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura.

Ousséni Ouedraogo est le Ministre chargé de la Sécurité.

« Chaque armée, la plus forte, la mieux équipée, la technique de combat que tout le monde redoute est l’embuscade. Pourquoi l’embuscade ? L’embuscade car c’est l’ennemi qui prend l’initiative. C’est violent, rapide et dévastateur. Et si vous le remarquez en nos victimes, c’est toujours dans des embuscades et c’est toujours dans des explosions de mines », a déclaré Ouedraogo.

La nation ouest-africaine est aux prises avec une insurrection djihadiste qui a fait au moins 1 400 morts depuis 2015.

On estime qu’un million de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer.

Ces dernières années, le pays du Sahel a connu des attaques de plus en plus brutales de militants affiliés au groupe État islamique et à Al-Qaïda.

Plus tôt ce mois-ci, le village septentrional de Solhan a été touché par l’attaque djihadiste la plus meurtrière depuis le début de l’insurrection. Au moins 132 personnes ont été tuées. Mais des sources locales ont évalué le nombre de morts à 160.

Mercredi, le porte-parole du gouvernement Ousséni Tamboura a attribué l’attaque de Solhan aux moudjahidin-al-Qaïda, un groupe affilié au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans.

Aprnews avec Africanews

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page