AfriqueInternational

L’Angola propose la création d’une banque d’investissement entre pays lusophones

L’Angola propose la création d’une banque d’investissement entre pays lusophones
L’Angola a lancé le défi de créer une banque d’investissement pour la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) lors d’un sommet de la CPLP qui s’est conclu samedi à Luanda, capitale angolaise.

« Nous pouvons être une force économique pertinente si nous travaillons pour cela, nous avons lancé le défi de commencer à réfléchir sur la pertinence et la faisabilité de la création d’une banque d’investissement de la CPLP », a déclaré Joao Lourenço, président de l’Angola, pays qui assume la présidence tournante de la CPLP, dans son discours de clôture. La création d’une banque potentielle s’inscrit dans l’intention d’inclure un nouveau pilier économique et commercial, ce qui constitue l’une des priorités de la présidence angolaise de la CPLP.

Au cours du sommet, les chefs d’Etat et de gouvernement ont eu l’occasion de discuter des questions pertinentes pour leurs pays respectifs et d’établir un cadre de coopération conforme à la situation internationale actuelle, a déclaré M. Lourenço. La CPLP est composée de l’Angola, du Brésil, du Cap-Vert, de la Guinée-Bissau, de la Guinée équatoriale, du Mozambique, du Portugal, de Sao Tomé-et-Principe et du Timor oriental.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page