SOCIETE / FAITS DIVERS

Les ayants droit rejettent les 10 milliards de Tahirou Sarr

La famille Magor Diagne rejette catégoriquement l’enveloppe de 10 milliards de francs à elle proposée lors d’une récente discussion avec un négociateur de Tahirou Sarr dans le cadre du litige sur le Tf 1451R. C’est ce qu’a fait savoir mercredi Mamadou Diop Thioune, parlant au nom de la famille.

En fait, Yéri Diakhaté, mandataire jusqu’à un passé récent de la famille, a annoncé lundi avoir reçu cette proposition d’un émissaire de Tahirou Sarr cité à côté de l’ancien directeur général des Domaines, Mamadou Mamour Diallo, dans ce litige dont la transaction s’élèverait à 94 milliards de francs Cfa. «Le fait de voir Tahirou Sarr mandater un négociateur auprès de la famille Magor Diagne sur la question du Tf 1451R suscite des interrogations. Qui le lui a recommandé ? Pourquoi 10 milliards ? Nous disons non», a soutenu M. Thioune lors d’un face-à-face avec la presse.

Selon lui, la famille entière a fait bloc autour du mandataire Demba Dia pour poursuivre les conclusions ayant émané d’une rencontre avec l’autorité déconcentrée. «La voie que nous avons prise, c’est de négocier avec un mandataire en la personne de Demba Dia pour rencontrer les autorités et l’Etat et discuter sur le problème afin d’arriver à une stabilité sociale, à un compromis possible pour que règne dans ce dialogue une paix durable entre les membres de la famille, mais aussi entre les occupants des terres», a-t-il dit.

Poursuivant son propos, M. Thioune, par ailleurs membre du Hcct, de rappeler : «Il était convenu qu’au sortir de la réunion avec l’autorité préfectorale qu’une mission serait détachée pour aller faire des opérations de relevés topographiques afin de rétrocéder toutes les surfaces et périmètres inoccupés à la famille». «Nous parlons de 94 milliards au lieu de 10 milliards. L’Etat aujourd’hui est victime comme la famille. L’Etat, qui débourse 94 milliards, n’a même pas un mètre carré en sa possession.

La famille, bénéficiaire d’une vente sur 94 milliards, n’a encaissé que 2,5 milliards», a encore insisté M. Thioune. Il a ainsi décrié la proposition inattendue de Tahirou Sarr, qui se livrerait à un double jeu dans cette histoire. «Nous mettons l’accent sur le mot dialogue, mais nous sommes aujourd’hui en face de violations du contenu et de l’orientation du décret du 26 juin 1932 après la convention de 1905 attribuant aux autorités culturelles, cultuelles de la république léboue toutes leurs propriétés foncières», a-t-il rappelé, indexant «un état de concussion» perpétré au plus haut de l’Administration dans cette affaire. «Nous ferons face à Tahirou Sarr et à son groupe.

Et dans ce groupe, nous indexons tous ceux qui, de près ou de loin, sont trempés dans les 94 milliards et le service des Domaines en citant Mamour Diallo et complices», a prévenu M. Thioune. Il a rappelé que la volonté de la famille Magor Diagne dans cette affaire est de se voir restituer les terres inoccupées et de reprendre le reprofilage des terres déjà occupées sur le site objet du litige.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page