International

Bénin : Reckya Madougou, des palais présidentiels à la prison de Missérété

L’opposante béninoise poursuivie pour « association de malfaiteurs et terrorisme » a saisi le groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire. Dépeinte comme un agent déstabilisateur par les fidèles de Patrice Talon, elle est érigée en figure de la résistance par ses soutiens. … Rien ne prédestinait vraiment cette native de Parakou au parcours universitaire, professionnel et politique sans accrocs à connaître les âpres des geôles. Et encore moins pour des faits de « terrorisme ».

  « Elle est dans une cellule de 8 m2, qu’elle partage avec cinq autres femmes, dont l’une a un enfant. Des rats passent entre leurs jambes. Elles n’a accès ni à la télévision, ni à la radio, ni même à un interphone pour alerter les gardiens en cas de problème », assure Me Mario Stasi, l’un de ses avocats. …

  Sur le plan international également, les conseils de l’ancienne ministre de Thomas Boni Yayi ne chôment pas. Le 23 juillet, ils ont formellement saisi le groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire, basé à Genève. Dans cette saisine, que Jeune Afrique a pu consulter, les avocats s’inquiètent des circonstances de son arrestation et des conditions de sa détention. Surtout, ils en dénoncent le « caractère arbitraire », la jugeant « illégale ». (Jeune Afrique)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page