JUSTICE - TRIBUNAUX - POLICE

Affaire Passeports: Capitaine Touré soutient Kilifeu

L’ex capitaine de la gendarmerie Seydina Oumar Touré s’est fendu d’un post pour apporter son soutien à Kilifeu, empêtré dans une affaire de trafic de passeport diplomatique.

Mbessane Landing Seck dit Kilifeu bénéficie d’un soutien de taille et non des moindres. Le capitaine Touré rétrogradé de la gendarmerie ne lâche pas le rappeur de Keur Gui “Je ne veux pas justifier les agissements de monsieur Kilifeu, mais prenons une balance pour peser ses qualités et ses défauts. Si les accusations portées contre vous sont avérées, je condamne votre attitude mais en tant que citoyen libre, je vous soutiens dans cette épreuve.

Pour comprendre mon soutien, il faut se rappeler hier”, a-t-il déclaré sur sa page Facebook visitée par Rewmi Quotidien. Il liste les combats citoyens menés par Kilifeu. ‘’De 2012 à nos jours, cet homme (Kilifeu) a participé à tous les combats pour promouvoir les droits et les libertés dans notre pays. Faut-il oublier tous les combats menés par ce monsieur pour une seule erreur commise ? Je pense que non.’’
« C’est lâche »

Capitaine Touré se dit dégoûté par cette façon d’éliminer un adversaire gênant. « Vous pouvez constater la lâcheté de la méthode utilisée qui démontre un objectif visant uniquement à discréditer un homme qui dérange par ses positions tranchées. Si nous laissons tomber ce monsieur, nous encourageons ces méthodes qui remettent en cause la sincérité des relations humaines », peste-t-il. A ce rythme, alerte-t-il, « nous y passerons tous, un à un. Parce que nous sommes des êtres humains et l’imperfection est de notre nature. » « Même notre créateur prévoit le bien et le mal puisque dans la sourate 99 versets 7 et 8 « Quiconque fait un bien, fût-ce du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal, fut-ce du poids d’un atome, le verra ». Je comprends, à travers ces versets, que le bien existe au même titre que le mal et dans le jugement d’autrui, il est important de prendre en compte les deux aspects puisque Dieu lui-même le fait. »

Capitaine Touré rappelle combien de fois Kilifeu a été gardé à vue, combien de fois il est parti en prison juste pour défendre l’intérêt général.
« Autre chose très marquant que me renseigne cette histoire de Kilifeu, c’est qu’il est dans le besoin comme tout Sénégalais, mais il résiste à la tentation en préservant ses principes, au prix de sombrer dans l’illégalité, alors qu’il aurait pu obtenir de l’argent facilement, s’il le voulait. »
A l’en croire, « cet acte justifie aussi que l’homme ne tire aucun avantage des combats sociaux qu’il mène, il en souffre au contraire et pourtant, il continue de combattre et je suis sûr qu’il n’arrêtera pas à sa sortie de prison. »
M. BA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page