Sports

Mondial 2022 – Vainqueurs de la Namibie : Les Lions à 90 minutes des barrages

Victorieux de la Namibie (4-1) samedi à Lat Dior, les Lions ont fait un grand pas vers la qualification pour les barrages du Mondial 2022. Avec 9 points à l’issue de la troisième journée, le Sénégal n’a besoin que d’une victoire, lors de la manche retour demain, à Jo’burg.

Le Sénégal a fait un grand pas en direction du second et dernier tour qualificatif pour les éliminatoires du Mondial 2022 au Qatar, samedi, après sa victoire sur la Namibie. Dans un match comptant pour la troisième journée, les Lions sans forcer ont largement dominé les Brave Warriors par 4 buts à 1. Une victoire qui permet à la bande à Sadio Mané de conserver la tête du Groupe H avec trois victoires en autant de sorties. Avec 9 points, les finalistes de la dernière Can, en cas de succès demain lors de la manche retour à Jo’burg, s’ouvriraient les portes des barrages.
Auteur d’un bon début de saison avec le Paris Saint Germain, c’est Idrissa Gana Guèye qui a donné le ton en ouvrant le score d’une frappe du droit en pleine surface. On jouait seulement la 9e minute.

Scénario idéal pour lancer le match. Et la bande à Sadio Mané ne va pas s’en priver en multipliant les assauts dans le camp adverse. Ismaïla Sarr va toucher le poteau avant que Mané ne bute sur le gardien namibien (22e).
Mais Famara Diédhiou, titularisé à la pointe de l’attaque à la place de Boulaye Dia blessé, sera plus adroit à la 38e minute, en reprenant de la tête un centre-caviar de Ismaïla Sarr. Un score de 2-0 qui permet aux Lions de regagner tranquillement les vestiaires.

Après la pause, les Sénégalais maintiennent la pression face à des Brave Warriors, pourtant bien en place, mais qui manquaient d’arguments offensifs.

Le slalom-éclair de Mané
Et comme l’attendaient les 2000 supporters de Lat Dior, la star de la Tanière va s’illustrer à la 54e minute. Parti du milieu de terrain sur une passe de Koulibaly, Sadio Mané, à grande vitesse, va mystifier trois jou­eurs adverses avant de déclencher une frappe du gauche, à l’entrée de la surface, qui ne laissera aucune chance au portier namibien (3-0).

Malgré une maîtrise quasi totale sur l’adversaire, les Lions se sont montrés parfois fébriles. Surtout dans les sorties de balles, en second période. Et c’est logiquement qu’ils encaissent un but dans les 15 dernières minutes de la rencontre. Entré quelques minutes plutôt, Joslin Kamatuka profite d’un nouvel errement de la défense sénégalaise pour sauver l’honneur (75e), en reprenant une frappe mal négociée par Edouard Mendy, peu inspiré samedi dans ses cages.

La partie aurait pu connaître une autre tournure si, à la 26e mn, Elmo Kambindu n’avait pas perdu les pédales, alors qu’il venait d’être servi seul à l’intérieur de la surface. Alors que le Sénégal ne menait que d’un but. Intéressants en fin de match, les Brave Warriors se sont offert un petit temps fort suite à quelques changements, profitant du relâchement de l’Equipe sénégalaise.

Avant que Sadio Mané ne vienne clore les débats et mettre fin à un semblant espoir des Brave Warriors. Le «Red» va offrir le 4e but à Diao Baldé Keïta qui effectuait son retour au sein de la Tanière.
La messe était dite. Il ne reste qu’à aller décrocher demain les 3 points en Afrique du Sud pour s’ouvrir les portes des barrages.

Par Woury DIALLO – wdiallo@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page