Afrique

Poussée de la menace terroriste au Burkina : Le nouveau chef d’état-major de l’armée chargé de réorganiser les forces de défense et de sécurité.

Nommé en début Octobre, le nouveau chef d’état-major de l’armée burkinabè, le général Gilbert Ouédraogo, a été chargé mardi de « réorganiser » les forces de défense et de sécurité pour plus d’efficacité dans la « guerre » contre les djihadistes dont les attaques endeuillent régulièrement le pays. 

« Nous attendons du nouveau chef d’état-major général des armées qu’il mobilise les troupes et réorganise l’ensemble des forces pour les relancer de manière beaucoup plus efficace dans la lutte contre cette menace qui évolue et pour laquelle nous devons nous adapter en permanence », a déclaré le ministre délégué à la Défense nationale, le général Barthélémy Simporé, à l’issue d’une sobre cérémonie de passation. 

Nommé le 6 octobre par le président Roch Marc Kaboré, le général Ouedraogo succède ainsi au général Moise Miningou qui a passé moins de trois ans à la tête de l’armée burkinabè.  

Ce remplacement à la tête des forces armées intervient deux jours après une attaque d’envergure contre le détachement de Yirgou (nord) où quatorze militaires ont été tués et sept blessés recensés lors de cette attaque.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page