International

Algérie : Saïd Bouteflika condamné à deux ans de prison pour entrave à la justice

Le frère cadet du défunt ex-président Abdelaziz Bouteflika, Saïd Bouteflika, a été condamné mardi 12 octobre à deux ans de prison ferme par un tribunal algérois pour « entrave au bon déroulement de la justice », a indiqué l’agence officielle APS. Le parquet a requis sept ans ferme contre Saïd Bouteflika qui a comparu devant le tribunal criminel de Dar el-Beida, à l’est d’Alger où il était poursuivi avec d’autres anciens responsables pour « incitation à falsification de documents officiels », « abus de fonction », « entrave à la justice », « incitation à la partialité de la justice » et « outrage à magistrat ».

  Le principal accusé dans ce procès est l’ancien ministre de la Justice Tayeb Louh. Il a écopé de six ans de prison tandis que l’ancien patron des patrons, l’homme d’affaires Ali Haddad, a été condamné à deux ans ferme, a précisé l’agence. L’ancien inspecteur général du ministère de la Justice, Tayeb Belhachemi, a également été condamné à deux ans d’emprisonnement. Le tribunal a prononcé l’acquittement de six autres accusés. …

  Depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika début avril 2019, sous la pression des manifestations du Hirak et de l’armée, la justice algérienne a placé en détention préventive ou condamné plusieurs responsables politiques ainsi que de puissants hommes d’affaires proches de lui, notamment pour des faits de corruption. (France24 avec AFP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page