SANTE

Nouveau variant Omicron : Les premières recommandations de l’OMS

L’avènement et la propagation fulgurante du nouveau variant du coronavirus, Omicron a crée la panique générale dans le monde. En effet, à peine découvert en Afrique du Sud, le nouveau variant a en quelques hures été signalé en Belgique, en Afrique australe et dans certains pays de l’Asie pacifique.

Par conséquent, au regard de cette propagation à grande vitesse, l’Organisation mondiale de la santé a donné des recommandations aux pays afin de se prémunir de l’avancé du variant Omicron.

« Comme Omicron a été désigné variante préoccupante, l’OMS recommande aux pays d’entreprendre plusieurs actions, notamment l’amélioration de la surveillance et du séquençage des cas’’, indique l’agence onusienne dans un document mis à jour, dimanche.

Ainsi, OMS invite à « partager des séquences génomiques sur des bases de données accessibles au public, telles que GISAID, signaler les cas initiaux ou les groupes à l’OMS ».

Par ailleurs, l’organisation recommande d’effectuer « des enquêtes sur le terrain et des évaluations en laboratoire pour mieux comprendre si Omicron présente des caractéristiques de transmission ou de maladie différentes, ou a un impact sur l’efficacité des vaccins, des traitements, des diagnostics ou des mesures de santé publique et sociales ».

Mieux, les pays sont priés de continuer à « mettre en œuvre des mesures de santé publique efficaces pour réduire la circulation globale du Covid-19, en utilisant une analyse des risques et une approche scientifique ».

En effet, à en croire l’OMS, « ils devraient augmenter certaines capacités de santé publique et médicales pour gérer une augmentation des cas. L’OMS fournit aux pays un soutien et des conseils pour la préparation et la riposte’’, assure la même source.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :