ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

FATICK : La jeunesse de NDIAYE NDIAYE dénonce la dépossession de leur terre

En point de presse devant la mosquée de Kam Sate, les jeunes du traditionnel quartier de Ndiaye Ndiaye ont vivement dénoncé la spoliation des terres disent-ils par l’état à travers la municipalité de Fatick au profit de la société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal ( SAPCO – SENEGAL).

Selon Elimane Gorgui Ndiaye « la mairie de Fatick ne peut pas affecter nos terres à la SAPCO Sénégal sans pour autant que le gouvernement ne soit au courant. Nous dénonçons avec la plus ferme énergie l’attitude de la municipalité ».

Poursuivant Elimane fait appel à l’histoire « NDIAYE NDIAYE était un village qui a conservé ses terres depuis nos ancêtres et c’est depuis ces temps que nous y faisons notre agriculture vivrière. Même si aujourd’hui Fatick est devenu une grande ville, nous  pratiquons toujours l’agriculture et l’élevage sur ces terres là ».

Pour terminer , Monsieur NDIAYE révèle « ici dans notre quartier nous ne connaissons pas la mendicité. Mais si l’état veut accaparer nos terres , il veut nous réduire à la misère. Nous demandons solennellement au chef de l’État d’en faire une priorité car notre quartier est pressé de toute part. Ce n’est pas normal » fulmine t il.

Mis au banc des accusés, la mairie de Fatick s’explique à travers Zaccaria KEBE le chef de cabinet politique de Matar après avoir pris langue avec le secrétaire général de la mairie. « La mairie n’a plus de pouvoir pour attribuer les terres. L’assiette de Fatick est un titre foncier numéro 1377 qui appartient à l’état du Sénégal et dans ce domaine ce sont les impôts et domaines qui représentent l’état. Le gouvernement à travers un décret  a cédé tout ce qui est foncier se trouvant dans les zones côtières à la SAPCO – SÉNÉGAL pour l’exploitation de zones touristiques » précise Monsieur KEBE.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :