ACTUALITÉSCULTURE / ART

Podor – Blues du Fleuve : Baaba Maal chante pour des élections apaisées

Le thème de la 14ème édition du Festival Les blues du fleuve, «La paix, l’harmonie sociale pour le vivre ensemble africain dans l’unité, la convivialité autour des peuples unis par le fleuve dans sa diversité», est en phase avec le pacte de non-violence en perspective des élections locales, soumis à la signature des acteurs politiques par le Cadre unitaire de l’islam. Baba Maal et l’invité d’honneur de la 14ème édition du festival, le Jaraaf Youssou Ndoye, ont saisi cette occasion pour appeler les populations du département et de Fouta, au respect de la cohésion sociale. C’est Baba Maal, dans son discours, qui a salué le renoncement de Aïssata Tall Sall et l’unité des leaders politiques autour de la candidature de Mamadou Racine Sy. Pour le chanteur, cette attitude de Aïssata Tall Sall «a permis de décrisper la situation politique au niveau de la commune de Podor ». Se disant impartial, le chanteur dit avoir une amitié franche avec les responsables de la majorité comme ceux de l’opposition. «Pour ce qui va se passer les prochains jours (élections locales), tous les yeux sont rivés sur Podor, mais on ne va pas déroger à la règle qui a toujours été la retenue durant la campagne. Et les retrouvailles après les élections, pour accompagner le maire élu», lance l’artiste aux populations de Podor. Baba Maal rappelle qu’il va parler durant tout le festival, car il est «Dandé Léniol, la voix du peuple» et est conscient que sa parole a des effets sur la jeunesse, et en particulier sur la population du Fouta. Le promoteur des Blues du fleuve appelle à une campagne électorale sans heurts, mais aussi pour une élection paisible sur l’étendue du département.

C’est l’artiste même qui a introduit son invité d’honneur, le Jaraaf Youssou Ndoye, qui a abordé la question de la non-violence en vue des élections locales. «Les gens du bois sacré de la Casamance m’ont appelé pour qu’ensemble, nous veillons sur la paix dans le pays, avec les prochaines élections locales», révèle le Jaraaf. L’invité d’honneur de la 14ème édition précise qu’un immense bonheur l’habite, depuis qu’il est à Podor. «J’ai trouvé des acteurs politiques très courtois, qui ont mis en avant leurs liens de parenté.» Son appel à la non-violence est aussi adressé à l’ensemble des Foutankés. Le chef coutumier lébou indique que la jeunesse et l’ensemble des Foutankés doivent donner l’exemple, pour la bonne cohésion sociale. «Vous les Foutankés, vous devez allier prières et bonnes attitudes pour cultiver la paix durable, même en dehors des élections.»

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :