A LA UNECONTRIBUTION

CONTRIBUTION: VERS UN SERVICE MILITAIRE OBLIGATOIRE POUR LES 18 ANS ? Par Amadou Sy Diop

Quelle politique pour lutter contre le chômage inquiètant chez les jeunes ?

Pour lutter contre la dégradation des moeurs , la crise des valeurs toujours croissantes au sein de la sociète sénégalaise, contre l’indiscipline généralisée, l’individualisme, l’absence de patriotisme du sénégalais “Lamda”, l’oisiveté des jeunes , les ravages de la drogue …. doit-on aller vers un Service Militaire Citoyen ( S.M.C) qui sera obligatoire pour tous les jeunes sénégalais et sénégalaises agés de 18 ans ?…

Ce Service Militaire Citoyen, très différent du service militaire classique (qui continuera pour les militaires professionnels) , serait appliqué à partir de janvier 2013…

Dépendant du Ministère des Forces armées, qui disposera de moyens humains, matériels et financiers renforcés , le S.M.C aura principalement pour but:

– d’ apprendre aux jeunes les notions élèmentaires d’ordre, de discipline, de propreté, de respect de la hiérarchie, des horaires fixés , des consignes, des interdictions… du drapeau national ….entre autres. -de dispenser aux jeunes ( nés en Janvier 1995) une formation civique et morale . ( Sens de l’honneur, respect de ses engagements , respect des biens publics )….

-de préparer les jeunes à une meilleure insertion dans la vie active en mettant l’accent sur la connaissance de leurs droits mais aussi de leurs devoirs…

-de les faire participer à la mise en valeur et au développement des collectivités locales dans le cadre de chantiers d’application ( plantation d’arbres, nettoiement de places publiques…)

-de les préparer à une éventuelle action dans le cadre des plans de protection, de secours ( plan Orsec), et d’aide aux populations ( actions à prendre d’urgence en cas d’incendie, en cas d’accidents ou de sinistres…). Le Service Militaire Citoyen (S.M.C) sera un organisme humain d’abord, militaire ensuite.

Les jeunes accueillis recevront une formation humaine et comportementale (vivre en groupe, respect de l’autre, les notions de solidarité, , le respect des biens publics et privés, les méfaits de la violence et des vols sont posés et explicités comme des principes de la vie sociale; que la responsabilité, le travail, les devoirs de chacun sont à la fois des valeurs et des pratiques..).

Il s’agira de faire comprendre aux jeunes durant cette période de 1800 heures ( environ deux mois et 15 jours), qu’une communauté organisée ne peut se passer de règles écrites, valables pour tous, stables et claires, respectueuses de droits des personnes conformes aux lois de la République. Le S.M.C sera une expérience de vie unique offerte aux jeunes de s’armer pour la vie en apprenant à > Partenaire des organismes civils d’insertion professionnelles, le Service Militaire Citoyen apportera sa contribution à l’effort national en faveur de l’insertion des jeunes qui recevront une rénumération de 35.000 frs Cfa par mois durant cette période.

Il sera sanctionné enfin par une attestation qui donnera droit à de nombreux avantages ( bourses d’ études, points au concours de la fonction publique ect ). Seront concernés par ce projet tous les jeunes garçons et filles de nationalité sénégalaise, aptes physiquement, élèves et étudiants, jeunes en situation d’ échec scolaire, apprentis qualifiés ou non, analphabets….

Une réflexion élargie devra être programmée au lendemain du 26 Février 2012 par la nouvelle coalition au pouvoir pour définir la feuille de route. La réussite de la refondation nationale passe par une meilleure compréhension du rapport entre les jeunes et la citoyenneté ;

Je souhaite à travers ce projet du Service Militaire Citoyen, poser la responsabilité du jeune contribuable vis-à-vis de ses droits et devoirs, de son cadre de vie et de son environnement (organisation de la gestion des déchets et ordures ménagères, respects et protection des espaces verts, parcs et forêts…) enfin responsabilité des jeunes et donc des dirigeants de demain face au patrimoine historique et culturelle de notre Nation.

La notion de citoyenneté étant liée à l’idée de démocratie et à l’exercice des droits politiques, les jeunes à travers cette formation ( S.M.C) seront sensibilisés sur les notion d’ électeurs, d’ éligibilité, de contribuable, de consentement à l’impôt, et bien sur de défense du pays ( patriotisme)….

Cout du projet estimé à moins de 2 milliards de francs Cfa par an pour 5.000 jeunes. Il faut reconnaitre que certains jeunes sont oisifs….au chômage à plus de 40 ans d’age, ils passent 75 % de leurs temps à faire du thé, à s’entrainer le long des plages….au moment où tout est à faire dans un pays “ pauvre” comme le Sénégal…Situation anormale!

Quand on leur demande ce qu’ils peuvent faire comme activités, ils vous répondent qu’ils peuvent tout faire…En réalité très peu d’entre eux ont une qualification…si ce n’est pas une attestation ou certificat de complaisance…..

Et pourtant le Sénégal emmergent dont nous rêvons tous ne se fera pas sans eux…Ils sont la force vive de notre Nation. L’Etat bien que ne ne pouvant pas offrir un travail à chaque jeune a une grande responsabilité face à cette situation. Le Président Wade l’a bien compris lui qui a eu le courage de reconnaitre son échec face à l’emploi des jeunes ….

Ceux sont pourtant eux les jeunes de Pikine, Guédiawaye, de Niary Tally…et de l’intérieur du pays qui ont élu Wade en 2000. Tout le monde ne peut pas être Balla Gaye ou Modou Lo, tous les jeunes ne peuvent pas non plus se convertir en marchands ambulants. Les frontières de l’immigration étant fermées, il est grand temps de promouvoir une véritable politique d’emploi et d’insertion des jeunes…

Cela passe par le Service Militaire Citoyen comme base de départ de la difficile lutte contre le chômage et la précarité qui gangrènent nos sociétés. Le Service Militaire Citoyen ( S.M.C) devra permettre aux jeunes d’intégrer la discipline dans toutes activités génératrices de revenues, de reflèchir sur leur avenir et sur ce qu’ils veulent faire comme activités… pour un Sénégal nouveau où la corruption aura très peu de place….

Le gouvernement en collaboration avec les collectivités locales dans chaque région, définira les pôles de développement qui auront besoin de cette main d’oeuvre pour leurs fonctionnements ….

Il nous faudra éviter le syndrôme de la Tunisie où trop de jeunes diplômés se retrouvent sur le marché de l’emploi . Sans espoir de trouver du travail, faute d’industries ; le jeune Mohamed Bouazizi devenant marchand ambulant de fruits et de légumes dont la marchandise avait été confisquée par les autorités s’immola par le feu…… C’était la naissance du >. On connait la suite….

Le cas du Portugal est aussi à méditer, car les ouvriers les plus performants d’Europe issus de ce pays n’ont comme solution que de s’expatrier vers la France, l’Allemagne, le Danemark ou l’Italie pour pouvoir trouver du travail….

Un programme de formation adaptée aux besoins des activités des pôles de développement que nous voulons mettre en place sera offert aux jeunes par le bias des ministères concernés…Il est évident que ce programme ne peut réussir que si l’esprit partisan des politiques est mis au frigo…en faveur de l’intérêt général c’est à dire de la région.

C’est pourquoi un tel projet devra être dirigé par un comité de pilotage ( gouverneur, Pcr, préfets, maire…). Idrissa Seck promet de mettre 100 milliards par région ( 50 pour les infrastructures , 50 milliards pour les pôles de développement ) reprenant ainsi une des idées principales issues des Assises Nationales. Un chroniqueur du mardi propose d’octroyer 50.000 Frs Cfa à 100.000 familles en guise d’aide et de lutte contre la pauvreté sous certaines conditions.!!! > tel devra être l’ équilibre à trouver……

La campagne électorale qui s’annonce permettra aux autres candidats ( Macky Sall, Ibrahima Fall, Me Doudou Ndoye, Tanor ou / et Niass de Benno Siggil Sénégal – qui devait s’appeler à mon avis Deggo Siggil Sénégal – Talla Sylla, Aminata S.Sidibé, Benno alternative ect…) de faire des propositions dans ce domaine très attendu.

En 2012 les jeunes ne se laisseront plus faire …. Ils voteront pour le projet le plus crédible. Le “dass fananal” du mouvement “ Y’en à marre “ veille au grain.

Mr Amadou Sy Diop
Diplômé de l’E.T.N.C.A.N de Brest .
Inspecteur en methodes non destructives des ouvrages maritimes et industrielles
( A.S.N.T:American Society for No Destructive Testing )
e-mail: amadousydiop@yahoo.com
Cincinnati, Ohio. Usa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :