A LA UNECULTURE / ART

Miss Sénégal 2020 : Fatima Dione, une consécration fatale

Une fille de 20 ans, reine de beauté violée et mère célibataire, des parents pauvres et une organisatrice maladroite. Le feuilleton miss Sénégal aura tenu en haleine le Sénégal, l’année passée. Retour sur une histoire digne d’un scénario de film.

C’est un scénario qui mêle drame et tristesse. C’est une reine de beauté «violée». Les organisateurs sur la défensive et des parents jouant à fond la carte de la victimisation, en se basant sur leur rang social. Tous les ingrédients sont réunis pour avoir un bon blockbuster ! Malheureusement, ce n’est pas une adaptation cinématographique, mais bien la réalité. Ndèye Fatima Dione ne va pas de sitôt oublier 2021. Sacrée miss Sénégal une année plutôt, elle a vu sa vie basculer, en alimentant les sites d’information people. Elle a accusé le comité d’organisation d’avoir «facilité» le viol qu’elle aurait subi après une soirée avec les partenaires. Elle explique avoir été droguée après un dîner. C’est le lendemain qu’elle s’en est rendu compte. Actuel­lement, son bébé ne connaît pas son père.

C’est un drame que Aminata Badiane, la présidente du comité d’organisation, ne comprend pas. Elle a dénoncé une volonté de nuire. Elle a affirmé le 18 novembre dernier, que la famille de Ndèye Fatima Dione n’a pas joué franc jeu. «Juste après son sacre, elle est restée beaucoup de temps injoignable. Sa mère nous a finalement dit qu’elle est au village pour des bains mystiques. Mais en réalité, c’est la grossesse qu’elle voulait cacher», avait-elle expliqué, avant d’ajouter qu’elle n’avait pas le niveau requis pour profiter de la bourse offerte à la miss. Mais ce qui choque le plus l’opinion, reste son commentaire sur le supposé viol. «Si elle s’est fait violer, c’est parce qu’elle l’a cherché», a pesté Mme Badiane, après plus de 4 heures face aux médias. La mère de Ndèye Fatima Dione avait, elle, révélé que sa fille était tombée enceinte après avoir été violée, lors d’un voyage organisé par le comité. «Nous ne connaissons pas l’auteur de cette grossesse, nous savons juste que ma fille de 20 ans a été abusée», avait-elle affirmé.

Indignation sur les réseaux sociaux

Ces propos ont suscité l’indignation de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Certains dénoncent l’apologie de la culture du viol à travers ces propos, d’autres apportent leur soutien à la jeune femme. Une pétition réclamant la dissolution du comité d’organisation de Miss Sénégal et le retrait de leur licence d’exploitation, a recueilli plus de 51 mille signatures. Celle-ci a été adressée au ministère de la Culture, l’un des sponsors du comité. Dans les commentaires, les internautes jugent les propos de Aminata Badiane, «dénués de raison et insensés». «Elle a offensé toutes les femmes et les victimes de viol. Elle ne mérite pas sa place», affirme-t-on sur internet. Face à l’indignation grandissante, Aminata Badiane, au bord du précipice, s’est précipitée pour faire ses excuses dans une vidéo. Mais pour les internautes, le mal est déjà fait et nombre d’entre eux dénoncent des «excuses bidons».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :