A LA UNESports

Aliou Cissé, coach des Lions : «J’ai loué cette détermination des joueurs de ne rien lâcher…»

Si par rapport à la manière il faudra repasser, après le succès étriqué du Sénégal hier face au Zimbabwe ; par contre le sélectionneur, Aliou Cissé, se félicite de l’état d’esprit de son groupe qui n’a rien lâché, jusqu’à obtenir un penalty dans les dernières minutes.

Avez-vous été surpris par les difficultés rencontrées face au Zimbabwe ?

Les gens qui ne connaissent pas le continent africain peuvent penser qu’il y a de petites équipes sur le continent. Cela fait six ans que je le dis, il n’y a pas de petites équipes. Dans tout le continent africain, les gens s’organisent, les joueurs africains progressent, la Fifa donne aux fédérations la possibilité de mettre en place des centres techniques. Donc, tous les matchs en Afrique seront difficiles et seront très disputés. Maintenant, ce qu’il faut retenir sur ce match-là, c’est que malgré nos absences, on a pu empocher les trois points avec beaucoup de détermination.

Est-ce que les absences de certains cadres ont pesé sur le match ?

Quand vous avez la chance d’avoir de grands joueurs à votre disposition, c’est toujours beaucoup plus facile. On avait travaillé pratiquement pendant 10 jours, sachant que Koulibaly n’était pas apte. Donc, avec l’axe central : Pape Abdou Cissé-Abdou Diallo avec Ibrahima Mbaye et Ballo Touré sur les côtés, on a eu à travailler ensemble pendant une semaine. Dans ma tête, je me disais que Koulibaly ne serait pas apte contre le Zimbabwe. Je ne pensais pas que cette absence serait liée à autre chose. Mais, comme je dis, on avait déjà anticipé. Et je pense que dans l’ensemble, ils ont su gérer les attaquants zimbabwéens. Même si tout n’a pas été parfait. Mais je suis content de ce qu’ils ont réalisé aujourd’hui.

Il y avait des opportunités pour tuer le match…

En effet, les cinq premières minutes ont été intéressantes. On aurait pu capitaliser en ouvrant le score. Cela n’a pas été le cas. Et quand on domine pendant plus de 25 minutes sans marquer, vous donnez la possibilité à l’adversaire de sortir la tête de l’eau. C’est ce qui s’est passé en deuxième période. Mais j’ai loué cette détermination des joueurs à ne rien lâcher jusqu’à obtenir ce penalty. Je félicite l’ensemble de l’équipe.

Quelles sont les nouvelles pour les absents ?

Il y a Alfred Gomis qui est venu. Il est arrivé hier (dimanche). Nous espérons récupérer aussi Bamba Dieng et Mame Baba Thiam. D’ici demain ou après-demain, on aura deux ou trois joueurs qui vont nous rejoindre.

Norman Mapeza, coach Zimbabwe : «Tout n’a pas été mauvais»

«Je ne crois pas que c’est une erreur. Le joueur voulait sortir la balle et il a commis un penalty dans la dernière mi­nute. Ça arrive, je félicite mes joueurs qui ont très bien joué, mais ont manqué de chance. On n’a pas les mêmes qualités que les joueurs du Sénégal. Il suffit de jeter un coup d’œil sur la feuille de match. Nous n’avons pas de joueurs qui évoluent dans de grandes équipes comme ceux de l’adversaire du jour. Malgré tout, nous avons su faire face et à un moment, nous avons même contrôlé le jeu. Tout n’a pas été mauvais. Nous allons travailler notre secteur offensif pour réaliser les occasions que nous nous créons. Sur le plan défensif, nous avons bien joué face au Sénégal, mais dommage, nous avons concédé un penalty à la fin du match. Nous allons essayer de grappiller des points lors du prochain match. Le match d’aujourd’hui a été un peu compliqué parce qu’on n’a pas eu le temps nécessaire de faire une bonne préparation. J’ai travaillé avec un groupe de joueurs locaux pendant 10 jours. Les expatriés ont rejoint le groupe il y a seulement 5 jours. Donc difficile de mettre en place une équipe très performante en si peu de temps de préparation.»

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :