A LA UNESports

CAN Onze de départ pour Sénégal-Guinée : Avec Saliou Ciss, Pape Guèye et Baba Thiam

Le match Sénégal-Guinée de ce vendredi était mal embarqué, suite aux propos du sélectionneur du Syli National. Hier en conférence de presse d’avant-match, Aliou Cissé et Kaba Diawara ont pris de la hauteur en faisant focus seulement sur le derby dont l’enjeu est la première place du Goupe B.

Le sélectionneur du Syli National, Kaba Diawara, a été le premier à «mousser» le derby Sénégal-Guinée, en dé­clarant tout juste après le succès des Lions face aux War­riors que «le Sénégal a été avantagé par l’arbitre», en faisant allusion au penalty sifflé dans les dernières minutes du match.

Une sortie qui avait fait réagir le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Senghor. Ce dernier, pour éviter toute tension d’avant-match, ayant surtout insisté dans sa réponse, sur les relations de bon voisinage entre la Guinée et le Sénégal et qui vont au-delà d’un simple match de football.

Face à la presse hier, les journalistes ne pouvaient ne pas revenir sur les propos du successeur de Didier Six.

Kaba Diawara : «Mes propos ont été mal interprétés»

Dans sa réponse, le Franco-Guinéen a vite fait de calmer le jeu. «Mes propos ont été mal interprétés. En fait, j’ai voulu dire que nous, en tant que Guinéens, en jouant ce match, on n’aurait pas d’excuses et qu’il ne fallait pas attendre un fait de jeu ou quoi que ce soit pour prendre les trois points. J’ai aussi dit, mais c’est passé inaperçu, que le Sénégal est une grande équipe. Et la preuve, c’est le finaliste de la dernière Can et ils sont mondialistes. Ils ont une série d’invincibilité que nous, on ne possède pas. C’est dans ce sens-là que j’ai voulu dire. Mais je n’ai pas voulu dire que le Sénégal a triché ou allait être aidé. C’est un pays frère. Ce que j’ai dit, ça a pu choquer un tout petit peu, mais ce n’était pas dans ce sens-là.» Une réponse qui a eu le mérite de décrisper l’ambiance lors de ce face-à-face avec la presse.

Cissé : «Ma relation avec Kaba est au-dessus de ce match…»

Dans cette même dynamique, son collègue, Aliou Cissé, a aussi pris de la hauteur. «Je n’ai pas lu les propos de Kaba (Diawara), honnêtement. On se connaît depuis plus de 24 ans. On a eu à vivre de grands moments à l’époque où on était au Paris Saint Germain. Je le félicite avec ce qu’il est en train de faire avec cette équipe guinéenne. Maintenant, comme je l’ai dit, ça reste un match de football. C’est un derby et ça doit rester dans le cadre du football. J’ai entendu qu’il avait dit qu’il n’y avait pas penalty. Je vais lui prêter mes grosses lunettes, peut-être qu’il verra mieux (rire). La Guinée et le Sénégal sont deux Nations sœurs. Personnellement, ma relation avec Kaba est au-dessus de ce match de football. Nous nous concentrons sur l’essentiel.»

Justement l’essentiel, c’est le derby d’aujourd’hui. Et les deux coaches ne visent qu’une seule chose : la gagne !

«On espère aborder ce match de la meilleure des façons. On a l’objectif de se qualifier. On va se présenter en outsider pour essayer de faire la meilleure perf’ possible. C’est un derby, un gros match. Chaque équipe a gagné, mais ce n’est pas une finale de coupe parce que derrière, il y aura encore un match. Mais c’est un match avec une saveur spéciale. J’espère qu’on va bien se comporter pour donner une belle image du football qui se pratique en Afrique de l’Ouest», souligne Kaba Dia­wa­ra.

«Pas de plan anti-Mané»

Pour Aliou Cissé, l’objectif aussi c’est la gagne. «Ce qui est important, c’est de remporter les trois points et se qualifier pour le deuxième tour. On est concentré sur ce match et on le prépare de la meilleure des façons. Les résultats de ces dernières journées nous montrent à quel point les équipes sont très proches. Les grandes équipes ne dominent pas. Encore une fois, il n’y a pas de petites équipes. Maintenant, nous avons toujours abordé nos matchs avec la ferme conviction de vouloir les gagner. Ce match s’inscrit dans cette lignée-là. »

Côté stratégie, Kaba Diawara écarte un plan anti-Mané. «Sadio Mané est un joueur de classe mondiale. On ne le présente plus. Mais dans l’Equipe du Sénégal, il y a du talent partout. Si on s’amuse à essayer de bloquer Sadio, on risque d’avoir des problèmes ailleurs. C’est une équipe assez costaude. On res­pecte cette équipe et on va es­sayer de bien se préparer, mettre un système défensif en pla­ce.»

Enfin, concernant les cas de Covid, le coach du Syli révèle n’avoir pas de contaminés dans son groupe. Par contre pour Cissé, c’est toujours l’inquiétude avec les forfaits pour ce match de Gana Guèye, Ballo Touré, Kalidou Koulbaly, Edou­ard Mendy et Bamba Dieng.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :