ACTUALITÉSMedias/PresseSOCIETE / FAITS DIVERS

Sketchs Ramadan: Un collectif proteste contre la « représentation caricaturale » de l’ethnie sérère

A travers une lettre adressée au président Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), Babacar Diagne, le collectif « Niel Simel » proteste vigoureusement contre la représentation « irrespectueuse et caricaturale » de l’ethnique Sérère dans les sketchs « Gallé no stress», produit par SSP (Société sénégalaise de production) et diffusés sur internet et par la TFM, et « Buuru Keur » de Walfadjri production, diffusé sur Walfadjri et sur internet.

« D’abord, le fait de faire porter à un acteur, le nom « Boy seereer» ou « Seereer » (nom propre d’une communauté) tout court est une dérive impardonnable. Ensuite, ce personnage bouffon, ce « Seereer» pour le nommer, est harcelé, brutalisé, ridiculisé et montre un comportement indigne qui ne saurait représenter notre communauté », a regretté ledit collectif, qui appelle le gendarme de l’audiovisuel à prendre les mesures idoines pour « mettre fin à ces provocations regrettables et à ces projets avilissants et dangereux pour notre équilibre social ».

L’organisation, par la voix de son président Me Issa Diouf, dit ainsi réfuter tout argument de banalisation de ces faits. « Nous rappelons qu’il ne s’agit pas ici d’un personnage de l’ethnie seereer qui pourrait porter n’importe quel prénom, mais de la représentation de toute notre communauté par un personnage ridicule. Ce manque de respect est inacceptable et ne saurait perdurer« , lit-on dans cette lettre longue de deux pages.

Car, d’après le collectif « Niel Simel », « contrairement à ce que ces productions tentent d’inculquer aux générations actuelles, la communauté Seereer est, à tous points de vue, présente à tous les rendez-vous au cœur de la Nation, tant à travers la richesse de sa culture, ses valeurs sociales et humaines, qu’à travers son apport à la vie économique du pays ».

« Le cousinage à plaisanterie, une pierre de la stabilité sociale »

De son avis, les producteurs de ces sketchs n’ignorent pas que, comme d’autres, issus de groupes ethniques divers de ce pays, les seereers sont aussi et surtout des hauts cadres, des directeurs d’entreprises, des généraux, des milliardaires, etc.


Les 7 associations signataires de rappeler que « pour parler de culture de la paix, les Seereer sont une ethnie, une communauté liée particulièrement aux Toucouleurs et aux Diolas par le cousinage à plaisanterie, promue par feu Président Léopold Sédar Senghor, comme une pierre d’angle de la stabilité sociale de notre jeune nation. Cette pratique, qui a toujours été une parade contre les antagonismes ethniques et contre l’hégémonie d’une ethnie sur une autre, constitue pour nous Seereer, une valeur à laquelle nous restons très attachés en vue de la préservation de la paix nationale et de la sérénité de tous ».

A ce titre, le collectif se veut clair : « Nous n’accepterons plus que des personnes, pour quelque intention que ça puisse être, profitent de ce cousinage à plaisanterie de façon malveillante, précisons-le en passant que tous les sénégalais ne sont pas nos « cousins », pour dénigrer toute une ethnie, l’injurier, la présenter dans un anachronisme moyenâgeux ».

Parce que, prévient-on dans ce document parcouru par Seneweb, « les conséquences d’une telle représentation sont dégradantes pour nos enfants qui voient leur ethnie toujours représentée par des personnages démodés asociaux et ridicules. Ces faits que rien ne peut justifier constituent une violation des lois et règlements de notre pays notamment les questions relatives aux organes de presse dont le CNRA est chargée de contrôler. Non seulement ces télés n’offrent aucune émission à la culture et à la langue seereer mais pire elles les déprécient aux yeux de leurs téléspectateurs ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :