ACTUALITÉSSANTE

L’indice synthétique de fécondité passe de 6,41 à 4,72 entre 1986 et 2019 (ANSD)

L’indice synthétique de fécondité (nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme durant sa période féconde) est passé de 6,41 à 4,72 entre 1986 et 2019, selon rapport de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Dans ce document, l’Ansd ajoute que le taux d’accroissement annuel moyen intercensitaire qui est estimé à 2,7% entre 1976 et 1988 s’est établi à 2,5% de 1988 à 2013.

En ce qui concerne la mortalité, le rapport du RGPHAE indique un taux brut de 7,7%. Selon la même source, un enfant né en 2013 peut espérer vivre en moyenne 64,8 ans si les conditions de mortalité par âge de 2013 restent inchangées.

Par rapport à la migration, au niveau national, le solde migratoire international récent (au cours des cinq dernières années précédant le recensement de 2013) est déficitaire et s’élève à -51 528 lors du RGPH 5.

Ce solde, encore appelé bilan migratoire, est la différence entre les entrées et les sorties de migrants dans le territoire sénégalais.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :