ACTUALITÉSSANTE

DANGER AU SENEGAL : IL N’Y A PRESQUE PLUS DE SANG

Les conséquences du décès de la dame Astou Sokhna, à Louga, ont entraîné celui de Penda Sall. Cette dernière est morte en couches suite à une hémorragie ou un manque du liquide rouge dans la banque de sang de  Louga.

Malheureusement, à en croire le quotidien L’Observateur qui sonne l’alerte dans sa parution du jour, une telle tragédie guette la presque totalité des régions du Sénégal. Et, c’est c’est pour dire le moins.

À Dakar, malgré les assurances du Directeur du Centre national de transfusion sanguine, Pr Saliou Diop, qui parle d’un stock pour assurer environ 72 heures de distribution, le manque de sang est criard. Pis, des malades cherchent eux-mêmes du sang.

Dans les régions, même si certaines banques de sang disposent de quelques poches, le strident cri de détresse est le même.

Si « aucune poche de sang n’est disponible à Thiès », Kolda « se contente d’une douzaine de poches » et Ziguinchor « pas complètement à sec ».

Au niveau de Diourbel, « il n’y a pas une goutte de sang depuis 15 jours« , alors que Tambacounda « souffle avec 10 poches des, groupes D+ et D-« .

Pendant ce temps, Louga « roule avec des poches loin de satisfaire les demandes », tandis que Saint-Louis « respire correctement mais craint l’après-Ramadan ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :