A LA UNEACTUALITÉSMusique

Pedro Kouyaté et Sékouba Bambino enflamment le public – Sud Quotidien

Le Festival de jazz de Saint-Louis a ouvert ses portes hier, jeudi 2 juin pour sa 30e édition qui se poursuit jusqu’au 6 juin prochain. Des affiches en couleur ont marqué la soirée d’ouverture de l’évènement culturel tant attendu dans la capitale du nord.

Le chanteur malien Pedro Kouyaté enflamme d’abord le public de la place Baya (ex place Faidherbe). Il a pris possession de la scène de ladite place pendant plus d’une heure. Les festivaliers ont explosé de joie avec l’artiste. Avec sa guitare électro acoustique et sa kora, l’ambassadeur de l’électro blues mandingues livre sa partition et enivre les spectateurs pendant un bon moment avec sa musique au mélange afro pop et aux rythmes africaines.

Le musicien guinéen à la voix mélodique prend ensuite le relais avec son groupe d’instrumentistes traditionnelles. Tout de blanc vêtu, Sékouba Bambino commence sa prestation exceptionnelle avec le morceau intitulé « Koumakélalou» qui signifie « Avant de parler, il faut tourner la langue sept fois) » joué en exclusivité à Saint-Louis. L’artiste se sent heureux de partager sa passion… de la musique, du piano, du jazz et sous un tonnerre d’applaudissements, le public communie. S’en suivra son titre «Diougouya» qu’il dédie aux enfants.

Sékouba Bambino qui est l’ambassadeur de l’UNICEF en Guinée, en profite pour lancer un appel aux parents. « Il ne faut pas être méchant avec les enfants. Je dis à toutes les mamans : aidons nos enfants, éduquons nos enfants », lance-t-il. Le morceau « autorail » qu’il dit composé entre le Sénégal, la Guinée et le Mali et le fameux titre « M’bambou » (ma femme chérie) font enflammer le public. L’artiste n’a pas manqué d’ajouter quelques degrés de plus à la place Baya déjà bien réchauffée avec des notes de salsa. Sur ce, les Salséros ont défilé un à un sur le podium pour montrer leurs talents.

A la fin de la soirée, la place s’est métamorphosée en un véritable plancher de danse. L’ensemble du public se lève pour chanter avec l’artiste et célébrer en grande pompe le 30ème anniversaire du Festival de Jazz de Saint-Louis.

Marième DJIGO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :