ACTUALITÉSPolitique

Manif du 17 juin : Yaw compte braver l’interdiction du préfet

La réponse ne s’est pas fait attendre, après la décision du préfet de Dakar d’interdire la manifestation de ce vendredi, organisée par la coalition Yewwi Askan Wi. Les raisons évoquées sont : « Menaces de troubles à l’ordre public » et violation de l’article 61.
 
Selon Khalifa Sall, « le préfet ne peut pas et ne doit pas interdire la manifestation ». 
 
Pour l’ancien maire de Dakar, « les arguments avancés par le préfet de Dakar ne sont pas pertinents ».
 
S’agissant de la menace de troubles à l’ordre public, Khalifa Sall  rappelle que « nous avons organisé le manif du 8 (juin) sans problème. Nous avons tout fait pour respecter ce qui a été dit ». 
 
Khalifa Sall a, par ailleurs, fustigé les déclarations du procureur assimilant leur rassemblement du 8 juin à « une manifestation insurrectionnelle ». Il affirme que ce n’est qu’un moyen de plus pour justifier la décision du préfet. Pire, Khalifa Sall déclare : « Nous savons ce qu’ils mijotent, surtout quand le procureur dit que personne n’est intouchable. » 
 
En définitive, les membres de Yaw comptent bien se réunir ce vendredi à la place de la Nation. Ce qui risque de plonger encore la capitale sénégalaise dans des troubles. 
 
Les raisons de la manifestation de la coalition Yewwi Askan Wi sont relatives au rejet d’une partie de la liste de Yaw et la décision de la Direction générale des Elections de ne pas mettre un nom et une photo sur leur liste de candidats. 
 
seneweb

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :