ACTUALITÉSCONTRIBUTIONPolitique

MAMADOU BIGUINE GUEYE : LE REGIME DOIT PROTEGER LES INSTITUTIONS

Qui ne se souvient de l’affaire des faux billets qui avait éclaboussé l’État du Sénégal et fait entrer dans la danse la BCEAO pour qu’on en arriva à l’arrestation de l’ex député Seydina Fall dit Boughazelli? Arrêté en flagrant délit, jugé et condamné, qui ne se rappelle le dénouement de cette histoire ? Le responsable de l’APR dans le département de Guediawaye a été libéré quelques mois après son incarcération. Sans autre forme de procès.

Plus près de nous, un certain Farba Ngom, griot attiré, singulier et invétéré du président Macky Sall, fait les choux gras de la presse depuis la découverte ou le vol présumé de prêt d’1milliard de nos francs tranquillement dissimulés dans son domicile. Un scandale que tenta et réussit à étouffer son auteur, ainsi que le pouvoir par le silence étrange du procureur de la République maître des poursuites et avocat de la société en de pareils cas. 

À part ces hallucinants sujets à milliards qui puent les grands-places, cars rapides, Ndiaga Ndiaye, bus et même le TER, des nigauds du régime, zélés, ignorants et incultes, se permettent le luxe d’insulter qui ils veulent. Tandis que les plus bouchés d’esprit appellent publiquement à l’assassinat d’hommes politiques. Nous touchons le fond, nous allons vers le mur, pour ne pas dire l’impasse ou le labyrinthe. Les mots volent à la fois bas et violents. Tous les rats sortent des caniveaux, s’emparent de l’espace et se font les stars des bornes fontaines. Médusé et meurtri à la fois, le peuple ne sait plus où donner de la tête. Ceux qui ont appelé à l’assassinat ne sont guère inquiétés. Ils bombent le torse et se regardent en héro dans leur glaces. 

Au même moment, un député du nom de Abdou Bara Dolli Mbacke croupit en prison à Reubeuss. Nous saluons son arrestation d’ailleurs. Car nous sommes en phase avec le procureur sur le cas de cet opposant au régime du président Macky Sall qui est allé très loin en ayant offensé et insulté par une métaphore le chef de l’État. Cette sanction contre l’ex député Bokk Guiss guiss est bien à la hauteur de son incorrection vis-à-vis de l’autorité. 

Que des rebelles qui voulaient “mettre le feu à Dakar” soient arrêtés nous rend heureux en tant que républicains. Qu’ils soient traduits en justice renforce encore notre sentiment d’être en sécurité dans notre pays qui aspire à la paix sociale. Mais que tous les actes que pose notre justice soient en phase avec les attentes des Sénégalais ne fait que la grandir et consolider sa sacralité. Voilà le défi à l’heure actuelle !

À partir de ce moment, il devient urgent et plausible, que l’état, garant de la stabilité du pays, traite certaines questions de la façon la plus équitable surtout celles qui interpellent la justice. Il y va de la crédibilité de l’institution judiciaire. Il faut que la loi soit égale pour tous les citoyens quelle que soit leur appartenance politique et religieuse, quelle que soit leur statut. Il y va de la perpétuation des acquis depuis les indépendances au moins. Le régime du président Macky Sall, malgré ses multiples efforts dans presque tous les secteurs de la vie, est aujourd’hui interpellé quant au sujet du sursaut égalitaire de l’institution judiciaire pour la sauvegarde de l’État de droit. Simplement ! 

Enfin nous remarquons malgré tout, que le chef de l’État était animé d’une volonté de redresser le Sénégal surtout au niveau des institutions dès son accession à la magistrature suprême. Mais le constat est amer, l’essentiel de ses collaborateurs censés l’aider avec courage et objectivité ne font que lui tresser des lauriers. Ce qui a eu comme conséquence la violation de tant de fondamentaux autour desquels le Sénégal doit revenir en urgence ! L’égalité des citoyens devant la loi participe de la consolidation de l’État de droit et de la crédibilité de nos institutions surtout la sensible institution judiciaire.

Mamadou Biguine Gueye

Journaliste et consultant 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :