ACTUALITÉSPolitique

Tournée à Tamba : Dr Abdourahmane Diouf et la coalition AAR Sénégal interpellés puis relâchés

Le Dr Abdourahamane Diouf et la coalition AAR Sénégal ont été interpellés, ce dimanche, puis relâchés par la police centrale de Tambacounda. Le commissaire aurait évoqué une prospection et une propagande sans autorisation. Ce que le leader de ladite coalition à refuser arguant être en précampagne.

 

La coalition AAR Sénégal est en tournée nationale depuis le début de la semaine. Abdourahamane Diouf et Cie ont passé la nuit à Tambacounda et ce dimanche, ils ont mené des activités politiques.

« Nous avons marché naturellement dans les rues de la ville. Nous avons nos spécimen, nous avons nos flyers, nous l’avons présenté aux sénégalais dans le respect strict de la loi. En un moment donné la voiture de la police est venue vers nous pour nous demander d’arrêter. Nous leur avons dit pourquoi nous devons arrêter ? Ils nous ont passé le commandant; je pense commandant Coly, il s’appelle. Il nous a dit il faut arrêter parce que le préfet vient de dire que vous êtes dans le cadre d’une prospection, que vous n’avez pas d’autorisation, que vous n’avez pas le droit de faire de la propagande, qu’il faut arrêter. Nous leur avons dit que nous ne sommes pas d’accord avec l’interprétation de cette loiNous sommes en précampagne, nous sommes des hommes politiques responsables, nous connaissons la loi. », a expliqué le leader de Awalé sur Rfm.

Divergences sur l’interprétation de la loi

Abdourahmane Diouf de rappeler que ce qui est visé dans la précampagne, c’est la médiatisation par voie publique ou privée de la propagande. Mais poursuit-il, rien ne les interdit de distribuer leurs flyers.

« Ils nous ont demandé d’arrêter pendant 5 minutes. Ils m’ont passé le commissaire Kane qui nous a demandé d’arrêter. J’ai réitéré notre position. Puis 30 minutes plus tard, c’est le commissaire Kane, lui-même, qui est venu nous parler. Il m’a passé le préfet avec qui j’ai discuté au téléphone. Lui-même m’a accueilli dans son bureau. Nous en avons discuté et en résumé, deux choses ont été dites : un, je leur ai dit; vous invoquez la loi pénale notamment l’article 96; je ne pense pas qu’on soit régi par la loi pénale dans le cadre d’une précampagne. Deuxièmement, ce que vous êtes en train de nous interdire, c’est dans le cadre d’une précampagne et nous avons le droit de le faire. Donc, nous ne sommes pas du tout d’accord ni avec le préfet ni avec le commissaire sur leur interprétation de la loi« , a-t-il notamment insisté qui assure s’être entretenu avec le préfet qui lui a parlé avec beaucoup d’élégance.

Suite de la tournée

AAR Sénégal a fini son séjour à Tambacounda et elle est en route pour Vélingara. « En espérant qu’à Vélingara, à Kolda où nous seront ce soir, à Sédhiou, à Bignona et à Ziguinchor où nous serons dans les prochains jours, nous n’aurons pas à faire face à cela parce que cela devient quand-même récurent« , a conclu M. Diouf.

Avec Senego

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :