ACTUALITÉSPolitique

COMMUNE DE NGAYOKHEME : 63 femmes du « nouvel élan » formées en leadership et en entreprenariat

Plus de 63 femmes issues des 18 villages de la commune de Ngayokheme ont subi durant deux jours un séminaire accès sur le leadership et l’entreprenariat . Elles ont bénéficier du soutien et de l’accompagnement de  Aliou Faye le leader du mouvement « nouvel élan ».

« Avec l’avènement des nouvelles structures financières mises en place par le président de la république, il était de notre devoir de venir préparer les femmes de Ngayokheme afin qu’elles puissent prétendre aux financements grâce à la bonne vision de monsieur Aliou Faye » informe Amadou Diop directeur général du cabinet Go Africa.

Et le formateur d’ajouter « Nous voulons outiller davantage les femmes afin qu’elles puissent après réception de leurs financements de pouvoir être autonomes et d’être capables de fructifier leur argent dans les meilleures conditions de l’entreprenariat . Elles sont maintenant capacité en gestion administrative et financière des organisations afin que chacune d’elles puissent maîtriser sa fonction dans leurs organisations »

Toujours dans ce volet Amadou livre ses conseils pour une meilleure autonomisation des femmes « pour pouvoir être autonome il faut que la femme soit capable de promouvoir l’auto développement, l’auto promotion et l’auto financement. Pour avoir une bonne santé financière la femme doit lever certaines contraintes liées à son environnement immédiat comme la famille, le ménage. La bonne santé financière de la femme repose sur sa bonne santé physique et mentale » a t’il soutenu

Pour Aliou Faye leader du nouvel élan et initiateur des 48 heures de formation « ce sont les femmes elles mêmes qui ont sollicité cette formation afin de prendre leur destin en main ».

Selon lui ce qui reste « c’est de les mettre en contact avec les structures financières même si le nouvel élan a démarré ses propres financements dans la commune ».

Et Aliou Faye de rêver d’une unité de transformation pour les femmes de sa commune pour leur bravoure. Notons que durant ses deux jours, les femmes ont été assidues et ponctuelles. Une attitude qui a plu au cabinet Go Africa . « Nous avons travaillé dans une très bonne ambiance. Je suis fier d’elles. D’autres formations vont suivre dans plusieurs domaines » a annoncé Amadou Diop.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :