ACTUALITÉSSANTE

CARTE D’ÉGALITÉ DES CHANCES ET BOURSES FAMILIALES : VERS UNE ENQUÊTE NATIONALE SUR L’ENRÔLEMENT DES BÉNÉFICIAIRES

Une enquête nationale sera menée d’ici à décembre prochain, à travers ‘’l’approche ménage’’, pour vérifier ‘’l’effectivité de l’enrôlement et de la prise en charge médicale, dans les mutuelles de santé, des ménages bénéficiaires du Programme national des bourses de sécurité familiale (PNBSF) et des détenteurs de la carte d’égalité des chances (CEC)’’, a-t-on appris de source officielle, vendredi.

L’annonce a été faite par le directeur général de l’Agence nationale pour la couverture maladie universelle (ANACMU), le docteur Mamadou Bocar Daff, à la clôture d’un atelier national consacré au protocole de ladite enquête.

Celle-ci va servir ‘’à réformer le dispositif organisationnel et de fonctionnement du programme de couverture maladie universelle, à travers des orientations réalistes et réalisables, qui seront mises en œuvre de manière efficace et efficiente sur le terrain’’, a précisé M. Daff.

Il souligne que ‘’la réalisation de cette enquête d’envergure nationale est une grande opportunité pour relever certains défis liés à la prise en charge des personnes démunies’’.

Les défis à relever ‘’concernent notamment la problématique du ciblage, l’insuffisance de la communication dans le cadre de l’utilisation des services et les avantages offerts aux bénéficiaires’’, a expliqué le directeur général de l’ANACMU.

L’enquête portera également ‘’l’effectivité de la prise en charge médicale et la rationalisation des ressources, à travers une maîtrise et un contrôle des prestations offertes’’, a-t-il ajouté.

Mamadou Bocar Daff estime que ‘’les résultats de l’enquête seront un outil d’aide à la décision mais aussi un moyen d’actualisation des bases de données du registre unique’’.

‘’Une politique de protection sociale cohérente, efficace et viable’’

‘’L’enrôlement dans les mutuelles de santé communautaires était estimé à 2.349.610 pour les bénéficiaires du PNBSF des quatre générations et à 51.482 pour les titulaires de la CEC, selon les bases de données transmises d’une part par la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, et d’autre part par la Direction générale de l’action sociale’’, a précisé M. Daff.

Justifiant l’urgence de cette enquête, il souligne que ‘’le rapport annuel 2021 de l’ANACMU a révélé un taux d’enrôlement des bénéficiaires du PNBSF et de la CEC, à travers les mutuelles de santé, de 52 %, soit 2.046.365 bénéficiaires du PNBSF et 24.319 détenteurs de la CEC’’.

Toutefois, ‘’des constats majeurs ont été faits sur les questions relatives à l’effectivité de l’enrôlement, à la disponibilité du carnet par le bénéficiaire, au renouvellement annuel des carnets et à la mise à jour des listes des bénéficiaires par les mutuelles de santé’’, a signalé le directeur général de l’ANACMU.

De 2015 à 2021, a-t-il déclaré, l’ANACMU a alloué 9,1 milliards de francs CFA aux organisations mutualistes en vue de la prise en charge de ces cibles, à travers leur enrôlement dans les mutuelles de santé.

Selon un document remis à la presse, le gouvernement a une ‘’grande ambition’’ en matière d’amélioration des conditions d’accès aux services de santé des groupes vulnérables, à travers une politique d’inclusion sociale.

Il évoque la ‘’détermination’’ de l’Etat à ‘’disposer d’une politique de protection sociale cohérente, efficace, novatrice et viable’’. C’est ‘’un sacerdoce pour tous les institutions et acteurs évoluant dans ce domaine’’.

Avec APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :