ACTUALITÉSSANTE

Plan de réhabilitation de Le Dantec : Le Collectif de défense des intérêts de l’hôpital dénonce une ‘’catastrophe sanitaire’’

Lors du Conseil des ministres du 04/8/2022, le Chef de l’Etat avait donné des instructions afin d’accélérer l’exécution du projet de reconstruction de l’hôpital Le Dantec qui doit démarrer au plus tard en début septembre 2022. Un plan est d’ailleurs proposé par les Espagnols et soumis au personnel pour révision lors d’un séminaire.
 
« Ce plan n’a toujours pas fait l’objet de validation. Il faut d’ailleurs noter qu’un rapport avait émis des réserves et recommandations relatives à l’insuffisance des salles, à la création d’autres services et qualifiant ce plan de polyclinique », a expliqué Mane Ngom qui a porté la parole du collectif de défense des intérêts de l’hôpital le Dantec.
 
« Mais aujourd’hui la vérité est que cette reconstruction est une catastrophe sanitaire pour le système de santé, pour le personnel médical et paramédical mais surtout pour les malades’’, dit-elle.
 
En ce qui concerne la prise en charge correcte des malades le délai de déménagement est très court. « Nous assistons à des rendez-vous annulés, des malades expulsés dans la rue et abandonnés à leur propre sort. Ce qui constitue une violation flagrante des droits fondamentaux ; ce qui est extrêmement grave, à la limite criminelle. Le redéploiement du personnel et le déménagement de certains malades atteints de pathologies chroniques tels le cancer, néphropathie, cardiopathie, cancer pédiatrique entre autres, risquent de causer une mésentente », ajoute Mme Ngom.
 
Elle souligne que l’ensemble des chefs de services ne sont pas d’accord sur le plan de déménagement proposé par le ministère de la Santé et qui porte préjudice aux malades et surtout ceux atteints de pathologies chroniques. Concernant le sort du personnel, aucun plan de redéploiement fiable et concret n’est encore proposé. Il faut noter que 90% du personnel sont des contractuels et prestataires de l’établissement.
 
 
Le Président Macky Sall s’est officiellement engagé à reconstruire l’hôpital Aristide le Dantec sur une superficie de 3 hectares en misant sur la vente des trois autres hectares. Selon le collectif, cette décision est encore une violation flagrante de la loi sur le patrimoine national.
 
« Nous disposons d’un projet d’établissement qui date de 2012, conçu par le personnel, réalisé par un architecte sénégalais, révisé en 2021, mis à jour en 2022 et validé par une commission dont le financement est déjà bouclé par un promoteur sénégalais », précise le collectif.
 
seneweb

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :