ACTUALITÉSCONTRIBUTIONPolitique

Résultats des élections législatives à Fatick : Une autre approche est possible

Le 31 juillet 2022, le peuple sénégalais de l’intérieur et de la disposa s’est exprimé lors des élections législatives qui opposaient huit (8) listes et les différents acteurs se sont félicité du déroulement normal des élections et des conditions qui ont permis la libre expression des électeurs dans tous les centres de vote de l’intérieur du pays comme dans la diaspora.

Les résultats provisoires livrés par la commission nationale de recensement des votes donnent 82 sièges à BBY, 56 sièges à la coalition YAW, 24 sièges à la coalition WALLU, 1 siège à AAR SENEGAL ,1 siège à BOKK GIS GIS / LIGGEY et 1 siège pour LES SERVITEURS / M. P. R .

La coalition BBY au pouvoir arrive première mais ne parvient pas à avoir la majorité absolue contre l’opposition réunie. Cette situation ouvre une nouvelle page pour le Président Macky Sall qui devra tirer toutes les leçons et engager les changements nécessaires dans la gestion du pays et de son parti, l’Alliance pour la République(APR).

Dans son fief, le département de Fatick, BBY a obtenu un taux de 73,20%, ce qui est important comparé aux résultats au niveau national mais qui demeure insuffisant par rapport aux objectifs que les différents responsables de BBY du département s’étaient fixés lors de la campagne électorale et pendant les différentes rencontres que nous avions eu avec le Président de la République.

La commune de Ngayokhème vient en tête avec 84,98% et Diofior ferme la manche avec 49,91%. La commune de Fatick obtient un taux de 72 ,72%.Ces résultats sont le fruit de tous les responsables de BBY contrairement à ce qu’une certaine presse commanditée par certains responsables veut faire croire au Président de la République qui détient en réalité les informations les plus exactes. Il faut y ajouter le fait que les populations nourrissent toujours de l’affection pour le Président Macky compte non tenu des réalisations faites depuis 2012 même si dans certaines communes, celles-ci sont jugées insuffisantes par les populations notamment dans la commune de Diaoulé qui obtient 74% à ces élections mais où l’électrification constitue encore un rêve.

Dans le département, il est toujours agité la question de la distribution des responsabilités à travers les différentes communes ; une autre approche améliorerait fortement le taux de BBY dans le département et il est encore possible pour le chef de l’Etat de procéder à des changements dans le département qui rentreraient dans un dispositif national de redynamisation de notre parti en mettant de nouvelles compétences et de nouvelles têtes pour plus d’équité dans la gestion.

Il ne s’agit point d’une répartition mécanique des responsabilités mais plutôt d’une démarche qui permettrait aux autres responsables de pouvoir jouer pleinement leur partition dans la redynamisation du parti et de mettre au mieux leurs compétences au service du Sénégal. Le contexte est très difficile pour le chef de l’Etat mais en bon manager, il a encore les possibilités de répondre à ces besoins en fermant ses portes aux comploteurs et aux vendeurs d’illusions.

Le Président a besoin de femmes compétentes et d’hommes compétents engagés et qui ont compris parfaitement les enjeux de l’heure. Son Excellence, les porteurs de pancartes ne sont pas toujours les porteurs de voix.

Ibrahima DIAGNE Inspecteur de l’Education en service à l’Inspection Générale de l’Education/MEN

Responsable APR DIAOULE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :