Economie

Publication de l’édition 2022 des perspectives de développement en Afrique de l’Ouest

Selon un communiqué de presse, les Perspectives de développement en Afrique de l’Ouest examinent les défis socio-économiques de cette époque et proposent des interventions politiques qui pourraient contribuer à les atténuer. L’édition 2022 des Pdao, qui a pour thème « Surmonter les chocs mondiaux à travers la transformation structurelle et le commerce », discute de la manière dont la sous-région de la Cedeao peut atténuer la récente escalade du niveau général des prix en augmentant les capacités de production locales, en améliorant le commerce intra régional et en s’engageant dans un programme de transformation structurelle réaliste.

Cette 

édition, ajoute la même source,  examine également les causes de la récente hausse des prix comme étant structurelles et préconise la nécessité d’interventions prudentes de la politique monétaire. En annonçant la publication de l’édition 2022 des Pdao, le Président de la Bidc et Président du Conseil d’administration, Dr. George Agyekum Donkor, a souligné l’importance de l’analyse des principaux indicateurs économiques comme moyen de mettre en évidence l’impact des récents événements mondiaux sur les économies de la Cedeao et de proposer des mesures d’atténuation à l’attention des décideurs politiques. Il a déclaré que l’édition 2022 met également en évidence les opportunités et les menaces dans la sous-région pour guider les décisions d’investissement des investisseurs existants et potentiels.

Le Directeur de la Recherche et de la Planification stratégique de la Banque,  MacDonald Saye Goanue, a évoqué l’environnement macroéconomique difficile auquel la Communauté est confrontée, provoquant une dégradation des perspectives de croissance. «Les prix élevés des denrées alimentaires et de l’énergie font peser un grand risque sur l’assainissement budgétaire et la viabilité de la dette, tout en menaçant d’accroître les déficits des comptes courants. Les monnaies locales subissent également la pression de cette poussée inflationniste. Il est ainsi nécessaire de synchroniser les politiques budgétaires et monétaires pour relever ces défis avec succès », explique-t-on.

La Bidc est une banque régionale d’investissement et de développement de premier plan, détenue par les quinze (15) États membres de la Cedeao, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et
le Togo. Basée à Lomé, en République togolaise, la Banque s’est engagée à financer des projets et programmes de développement couvrant diverses initiatives dans les secteurs des infrastructures et des équipements de base, du développement rural et de l’environnement, de l’industrie et des services sociaux, à travers ses guichets secteur privé et secteur public. La Bidc intervient à travers des prêts à long, moyen et court terme, des prises de participation, des lignes de crédit, des refinancements, des opérations d’ingénierie financière et des services connexes.

Adou Faye 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :