International

Etats-Unis: les partisans de Trump perturbent l’organisation des élections de mi-mandat

A moins de deux mois des élections de mi-mandat, les responsables électoraux locaux doivent faire face à une avalanche de demandes inhabituelles.

Ils sont submergés. Dans plus d’une vingtaine d’états et encore plus de comtés, les responsables électoraux locaux se ont du mal à répondre à des requêtes pour le moins inhabituelles.

Des citoyens leurs demandent de leur fournir les relevés électoraux ou d’autre documents concernant les scrutins de 2020. Ce sont précisément ces élections qui sont contestées par Donald Trump et certains de ses partisans, contre toute évidence et de nombreuses décisions judiciaires. Et ce sont eux qui sont apparemment à la manœuvre.

Les demandes sont souvent rédigées de la même manière, quand elles ne sont pas en des termes techniques que les demandeurs eux-mêmes ne savent pas préciser lorsqu’on les sollicite. Car les responsables électoraux locaux répondent à ces demandes. D’abord par volonté de transparence, qui est essentielle à la confiance en matière d’élections. Ensuite parce que la loi les y oblige.

Sauf que la quantité perturbe leur travail. Pendant qu’ils répondent à ces demandes, ils ne travaillent pas à l’organisation de la prochaine échéance, les élections de mi-mandat le 8 novembre. Certains se demandent d’ailleurs si ce n’est pas l’objectif. Pour créer les conditions de possibles erreurs et de nouvelles contestations de artisans du déni électoral

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :