A LA UNESOCIETE / FAITS DIVERS

Le risque d’une hausse du prix du riz

Le Magal de Touba sera commémoré, jeudi prochain. Le président de la République et sa délégation sont allés, ce samedi, faire leur ziar auprès du khalife général. A la sortie de l’audience, le chef de l’État a regretté le manque de reconnaissance des populations de Touba ‘’qui ne l’encouragent pas, malgré tous les efforts consentis pour rendre le cadre de vie plus attrayant dans la cité religieuse’’.

 

Entre le président de la République et les populations de Touba, la greffe n’a toujours pas pris. Ce samedi, à Touba, il a regretté que la monnaie de sa pièce ne lui soit pas rendue par les populations de la cité religieuse, en dépit de tous les efforts consentis par son pouvoir pour satisfaire les besoins des populations.

En effet, Macky Sall et ses partisans ne trouvent toujours pas grâce aux yeux des habitants de cette ville. « Beaucoup de réalisations dans les secteurs de l’assainissement et de l’hydraulique, dit-il, ont été faites sous mon magistère dans la ville. Je ne leur en tiens pas rigueur, parce que ce que les gens doivent comprendre, c’est que, si j’ai consenti à réaliser tout cela, c’est pour Serigne Touba. Je ne regarde pas dans le rétroviseur, mais j’aurais souhaité, en retour, recevoir des félicitations et des encouragements de la part des populations de la cité religieuse. Mais, malheureusement, tel n’est pas. Je vous assure que je poursuivrais ces réalisations et personne ne pourra m’en détourner. Ces gens peuvent continuer à faire du bruit, mais qu’ils sachent que travail et bruit ne font pas bon ménage’’.

Macky Sall est, ensuite, revenu sur le contexte hivernal et les projets déjà réalisés et ceux qui le seront sous peu, dans les secteurs de l’assainissement et de l’hydraulique. A ce propos, il déclare : ‘’J’ai connu le khalife avant mon accession au pouvoir. C’était à la grande mosquée de Diourbel, lors d’une séance de récital de Coran, lors du mois béni de ramadan. Depuis lors, il a toujours été à mes côtés, en me gratifiant de ses prières et conseils. Je dois dire à l’attention de toutes les personnes qui sont présentes ou qui nous suivent que le khalife général des mourides ne m’a jamais demandé des projets individuels. Il a toujours demandé et soumis des projets pour le bien-être des populations et pour le changement du cadre de vie de la population. Je ne cesserai jamais de le remercier, mais aussi de prier pour que Dieu lui accorde une longévité.’’

Ainsi, à propos des inondations et des solutions mises en œuvre, le chef de l’État a soutenu : ‘’Ce Magal se déroule en période hivernale et vous n’êtes pas sans savoir que les fortes pluies qui se sont abattues dans la ville ont créé des dégâts incommensurables et cela, en dépit de tous les investissements faits dans les secteurs de l’hydraulique et de l’assainissement. Il y a le projet de 23 milliards à Keur Niang où les eaux des six forages vont être déversées. Le bassin de Darou Rahmane a connu des débordements. Le bassin de Cofidi existe et celui de Keur Kab, d’une capacité de 60 ha pour contenir l’eau. Il y a aussi quatre nouveaux forages comme Ngabou et Boborel qui seront construits.’’

Macky évoque son départ du pouvoir

Le président Macky Sall a, ensuite, demandé au khalife général des mourides de prier pour les populations du Sénégal.

Puis, il a évoqué devant le khalife général des mourides ce qu’il voudrait que les populations retiennent de lui, lorsqu’il quittera le pouvoir. ‘’Li ci dess kenen kou meneu nieuw, meun keu motali, sayou ko Yallah toudé (Pour le travail qui restera à faire, mon successeur pourra achever les chantiers, si Dieu le décrète)’’.

Il faut aussi souligner que lors de cette visite, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké n’a pas tari d’éloges à l’endroit du président Macky Sall. Il l’a remercié pour toutes les réalisations faites à Touba, non sans dire toute la peine qu’il ressent ‘’s’il doit lui soumettre des projets’’. ‘’Ce voyage, c’est pour renouveler ce que je vous avais dit, à savoir : je vous confie Serigne Touba. C’est un voyage de remerciements. Tout ce que vous avez fait, c’est pour Serigne Touba. C’est pour cette raison que je vous laisse avec lui’’.

Ensuite, son porte-parole Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre a pris la parole pour remercier le chef de l’État d’avoir réagi, ‘’lorsque la nappe souterraine a failli détruire la grande mosquée’’. ‘’Vous avez tout de suite réussi à envoyer une mission et mieux à prendre en charge les travaux’’, a-t-il ajouté.

Ensuite, il y a eu un entretien à huis clos entre le khalife et le chef de l’État.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :