A LA UNEACTUALITÉS

4 Avril 2022: le Sénégal indépendant depuis 62 ans, ce qui a changé…

Les nostalgiques n’ont que les souvenirs des défilés à raconter à leurs enfants qui, pour certains n’ont jamais goûté à la parade de nos forces de défense et de sécurité, des élèves, surtout les majorettes amenées par le défunt tambour major, Doudou Ndiaye Rose, qui à lui seul, faisait faire des milliers de kilomètres des personnes qui ne voulaient rater le spectacle pour rien au monde.

L’on se rappelle, les matinées de 4 avril, l’envie de gagner le Boulevard du Centenaire tôt pour avoir les bonnes places. Quitte à sauter le petit déj, cette envie de voir l’escadron monté, des chevaux majestueux, vedettes du jour, les chars de combat, la marine, la police, la douane. tant de corps dont chacun de nous rêvait haut ou en silence de porter la tenue.

Là où aussi beaucoup préféraient capter l’Orts, devenue Rts entre temps pour voir le Président de la République du moment, dans son véhicule regagner sa place. A chaque défilé, l’on se sentait fier d’être sénégalais, d’être indépendant, de montrer sa « puissance » aux autres pays de la sous région, pour certains, moins équipés que le Sénégal.

Mais, sous le règne de Wade comme de celui actuel, certains anniversaires de l’indépendance ont troqué les défilés à la prise d’armes pour plusieurs raisons. Si pour la plupart la sobriété a été de mise, avec des restrictions sur les finances, le Président de la République, Macky Sall, a été obligé durant ces deux dernières années de faire avec, surtout à cause de la crise sanitaire mondiale qu’est la Covid-19.

Cette année ne dérogera pas à la règle, avec une prise d’armes et une cérémonie de décoration au menu du programme. Le thème de cette année étant « Les Forces de défense et de sécurité, la résilience nationale ».

Leral

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page