Code pénal : L’opposition et la société civile brûlent le projet de loi de Macky !




Ils ont fait face à la presse pour dénoncer le projet de loi 11/2021 modifiant la loi 65-61 du 21 juillet 1965 portant code de procédure pénale, déclarant que ce texte assimile le droit de manifester au terrorisme. L’opposition parlementaire comme les activistes, ont rué dans les brancards.

Sonko « c’est pour casser de l’opposant »

Aujourd’hui il nous fait un projet de loi liberticide, de confiscation de toutes les libertés, de toutes les lois,  qualifiant de terrorisme toutes les infractions, y compris les infractions mineures qui étaient déjà qualifiés par le code pénal et le code de procédure pénal pour lesquels des sanctions avaient été identifiées. Macky Sall classe aujourd’hui toutes ces infractions dans la rubrique terrorisme y compris des infractions politiques pour pouvoir, avec son procureur, son juge, son ministre de la Justice casser de l’opposant et confirmer son projet de troisième mandat.»

Cheikh Bamba Dièye: « un texte pernicieux »

«Ce qui fait le caractère pernicieux de ce projet de loi,  c’est l’assimilation et la dissimulation. Il y a eu des évènements qui se sont passés en mars dernier. Et ce sont ces évènements, chacune prise individuellement,  qui ont été recrutés, pour que demain on puisse sanctionner de la manière  la plus atroce que ce soit, chaque citoyen qui voudra faire valoir son droit.»


Déthié Fall: « Ce qui se cacche drrière »

«Qu’est ce qui se cache derrière cette loi ?. La possibilité d’infiltration de nos marches, nos rassemblements, nos actions. Infiltration pour créer, par ses nervis, le saccage des biens publics et autres, et accuser l’opposition et les populations de terrorisme. Voilà ce qui se cache derrière ce projet de loi.»

Aliou Sané : «Ca ne passera pas « 

«Cette loi ne devra pas passer demain et elle ne passera pas. Nous nous opposeront à cette loi demain et nous résisterons. Nous userons de notre droit constitutionnel  de résister face à une loi aussi dangereuse contre la démocratie »