DIRECT CONVOCATION OUSMANE SONKO




infos15.com

13h00 : Macky Sall sera responsable de tout ce qui adviendra, la vie de Ousmane Sonko est entre leurs mains, car la gendarmerie a refusé que ses avocats l’accompagnent à la Section de Recherches, avertit El Hadji Malick Ndiaye, chargé de communication de Pastef.


12h49 : Ousmane Sonko a été arrêté  par la gendarmerie, direction Section de Recherches de Colobane. Une nouvelle charge pèse sur sa tête : trouble à l’ordre public.


11h31 Ousmane Sonko vient poster ce message sur Facebook. “Ma voiture est bloquée depuis plus d’une heure par la gendarmerie commandée par le préfet de Dakar.
Ce préfet a été surpris entrain de dire qu’il vont décerner un mandat d’amener pour me cueillir de force.
Personne n’a le droit de me choisir un itinéraire.
J’ai fait constater par huissier en conséquence.
Je suis un citoyen libre de ses mouvements.
Je prends à témoin l’opinion nationale et internationale sur ces graves violations de nos droits.”


11h23 : les agents de sécurité de sont neutralisés, les éléments du GiGN semblent avoir pris le dessus, le cortège s’est une nouvelle ébranlée, direction palais de justice. Mais le Temps d’une rose. Les tractations se poursuivent.


11h :19 : Vives altercations entre la sécurité d’Ousmane Sonko et les gendarmes. La tension est à son paroxysme. Les journalistes sont mis à l’écart. Sonko va-t-il être extirpé de sa voiture pour être emmené manu militari ?


11h00 : Convoqué ce mercredi, à 09h, Ousmane Sonko n’est pas encore arrivé au palais de justice de Dakar où il doit être auditionné par le juge Mamadou Seck du 8eme cabinet. Suivi par une marée humaine, le cortège de Sonko est bloqué par la gendarmerie. Sonko veut passer par l’avenue Cheikh Anta Diop alors que pour le préfet de Dakar qui coordonne l’opération, c’est par la corniche que Sonko doit passer. La tension est vive.