L’Allemagne, la France et l’Italie suspendent l’utilisation du vaccin AstraZeneca




COVID-19
L’ Allemagne suspend à son tour le vaccin AstraZeneca

Après le Danemark, la Norvège, l’Islande…, c’est au tour de l’Allemagne de suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Le ministère allemand de la Santé a annoncé cette décision prise ce lundi “à titre préventif” après le signalement d’effets secondaires. L’Institut médical Paul-Ehrlich, qui conseille le gouvernement, “estime que d’autres examens (sont) nécessaires”, après des cas de formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées en Europe, a précisé un porte-parole du ministère.
En France, les pompiers du Bouche-du-Rhône ont annoncé ce lundi matin suspendre la vaccination avec le même sérum aux sapeurs du département. Un pompier du centre de secours d’Arles a été hospitalisé 48 heures après la première injection, souffrant d’arythmie cardiaque au cours de sa garde.
Avec Afp

COVID-19
La France suspend aussi le vaccin AstraZeneca

Interrogé à l’issue du sommet franco-espagnol, Emmanuel Macron a annoncé ce lundi la suspension de l’utilisation du vaccin AstraZeneca en France. “L’autorité européenne (EMA) rendra demain un avis sur le recours à ce vaccin. D’ici là, nous avons décidé de suspendre la vaccination avec AstraZeneca en France, en espérant la reprendre rapidement”.

Avec Lci

L’Italie suit

L’Italie a suspendu lundi à titre de précaution l’administration du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 sur l’ensemble de son territoire, emboîtant ainsi le pas à plusieurs pays européens après le signalement d’effets secondaires.

L’agence du médicament italienne, AIFA, “a décidé à titre de précaution et de manière temporaire, dans l’attente d’une décision de l’EMA”, l’Agence européenne des médicaments, “d’interdire l’utilisation du vaccin AstraZeneca sur tout le territoire national”, indique un communiqué de l’AIFA