LE GOUVERNEMENT MENACE LES AUTEURS DE PILLAGE




Plusieurs localités du pays, à feu et à sang, des enseignes françaises saccagées, la série de manifestations constatées suite à l’arrestation du leader de Pastef – les Patriotes virent au drame, avec au moins deux cas de décès déplorés. Une situation dramatique qui fait réagir le Gouvernement qui, pour le moment, parle d’une mort d’homme en la personne de Cheikh Ibrahima Coly. Laquelle mort, selon le Gouvernement, est intervenue suite à des actes « de vandalisme et de violence ».

Selon le Gouvernement, une enquête a été diligentée pour déterminer les circonstances du décès. Cependant, il dit condamner fermement les actes de violence, les pillages et destructions de biens publics et privés et exprime sa solidarité aux personnes physiques et morales impactées par ces actes, dont les instigateurs, auteurs et complices seront recherchés et poursuivis conformément à la loi.

En outre, le Gouvernement a mis en garde contre la couverture tendancieuse des événements par certains médias, de nature à attiser la haine et la violence. Il faut, en ce sens, signaler que les chaînes des télévisions de Walf Tv et de Sen Tv ont été coupées. Le Gouvernement rassure qu’il continue à prendre toutes les dispositions nécessaires au maintien de l’ordre public conformément aux lois et règlements en vigueur.