Lycée scientifique de Diourbel : 6 élèves privés du concours d’entrée à l’Ecole nationale de la statistique (ENSAE)




impact.sn

Au moins six élèves de terminale du Lycée scientifique d’excellence de Diourbel (LSED) n’ont pu participer au concours d’entrée à l’Ecole nationale des statistiques et de l’analyse économique (ENSAE) de cette année. La compétition s‘est déroulée le 5 avril dernier (lundi de Pâques, jour férié) à Dakar pour les candidats du niveau du baccalauréat.

  « Certains de nos élèves avaient retenu que les épreuves étaient programmées pour le jeudi 8 avril car c’est la date mentionnée dans le communiqué officiel affiché par la direction du LSED » au sein de l’établissement. « Malheureusement, les épreuves de ce 8 avril concernaient exclusivement les candidats du niveau de la licence », expliquent des sources contactées par Impact.

  Ce grand «malentendu» résulte des informations incomplètes livrées aux élèves.

  « En réalité, le communiqué fixant les dates du concours comportait deux pages. Sur la première, figurait la date du concours pour le niveau licence. Sur la deuxième, il y avait la date du concours pour les candidats de niveau bac. Or, cette page 2 là, par inadvertance, n’avait pas été téléchargée encore moins imprimée », rajoutent les mêmes sources. Celles-ci précisent qu’il n’y a pas de convocation individualisée pour ce concours.

  Ces éléments nous ont été confirmés par l’école.

  A l’heure actuelle, des parents sont dans tous leurs états, notamment ceux dont les enfants ont été touchés par l’impair commis par l’administration du lycée. Mais ils sont déterminés à identifier dans la chaîne administrative les responsabilités à l’origine de cette «faute» car il y a forcément « un ou des coupables. »

  Le concours, de renommé internationale avec la participation de plusieurs candidats ressortissants de pays africains francophones, il sera difficile de le reprendre, admettent certains d’entre eux. « Le fait que les épreuves soient organisées au Sénégal sous la tutelle de la France puis rapatriées à Paris pour leur correction est un vrai problème », constate un parent d’élève.

  Concernant la date du concours, certains se demandent également « pourquoi l’avoir tenu un jour férié comme le lundi de Pâques. »

  Le Lycée d’excellence de Diourbel, établissement d’enseignement secondaire, recrute ses pensionnaires à partir de la classe de troisième à travers un concours national. Ouvert en 2016, il cible les élèves ayant obtenu d’excellentes notes dans les matières scientifiques (mathématiques, science de la vie et de la terre, sciences physiques).

  Les élèves sont soumis au régime d’internat avec des logements séparés pour filles et garçons, tous boursiers du ministère de l’Education nationale.

Nous avons tenté en vain de joindre l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) à laquelle est rattachée le Lycée scientifique d’excellence de Diourbel. (Impact)