Printemps sénégalais : Tous à la place de la Nation le vendredi 05 Mars 2021 !




« Avec 2 morts, les mains de Macky Sall sont souillées et portent l’empreinte du crime de sang »

Les déclarations loufoques de l’incompétent Ministre de l’Intérieur, Antoine DIOM n’ébranlent personne : depuis 48 heures, le régime de Macky Sall perd pied, vacille, et est en train de chavirer.

Un peu partout au Sénégal, dans de nombreuses localités, on assiste à des scènes de chaos et de guérilla urbaine. Des milliers de jeunes en furie sont devenus les nouveaux maîtres de la rue. Les rues de Dakar sont jonchées de voitures calcinées et donnent étrangement l’image d’une ville morte.

Macky Sall a semé la terreur : il récolte la tempête du peuple.

La peur a changé de camp et les dernières digues de la citadelle sont en train de céder.

Etudiants, élèves, salariés, syndicats, organisations de la société civile, partis politiques d’opposition, leaders d’opinion, mouvements de femmes : tous les sénégalais épris de justice doivent converger par centaines de milliers à la place de la Nation, vendredi 05 mars 2021, pour défendre pacifiquement mais avec une détermination résolue la démocratie sénégalaise confisquée par un régime liberticide moribond

, qui sombre dans la folie.

Dans toutes les régions du Sénégal et dans tous les quartiers, la mobilisation doit être totale, le vendredi 05 mars (convergence des forces démocratiques).

Nous demandons aux militaires de rester dans les casernes, et de désobéir fermement aux ordres illégaux. A toutes les forces de police et de gendarmerie, nous demandons de désobéir aux ordres illégaux, de faire preuve d’une extrême retenue, et de n’exercer aucune violence à l’égard des manifestants, qui font valoir leurs droits constitutionnels (le droit de manifester est inscrit dans la Constitution). Aucun crime ne restera impuni.

Telle une lame de fond, un puissant mouvement populaire est désormais en marche.

Les 2 jeunes assassinés lâchement sont 2 morts de trop : Macky Sall a les mains souillées et devra rendre compte de cet ignoble crime de sang.

Le vendredi 05 mars 2021, l’heure de la reconquête des libertés individuelles et collectives doit sonner pour tous les démocrates et citoyens sénégalais. Tous les citoyens ont le droit de s’opposer à un pouvoir corrompu qui use et abuse de la force, en violation totale des dispositions de la Constitution.

Il faut résister fermement et faire face au MONSTRE.

Soutien total à Walf FADJIRI et SEN TV, victime de la censure d’un régime finissant : Macky Sall ; la tempête arrive !

Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr