Un mandat d’amener décerné contre Ousmane Sonko




Finalement, il reviendra à la Section de recherches de la gendarmerie de conduire Ousmane Sonko au palais de Justice. En effet, le Doyen des juges, Samba Sall, à qui l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr est finalement confiée, a donné mandat à cette entité de la gendarmerie de conduire Ousmane Sonko à son cabinet demain à 9 heures.

Ousmane Sonko fera finalement face au Doyen des juges, Samba Sall, demain à 9 heures, sous escorte de la gendarmerie. Il sera acheminé par la Section de recherches au palais de justice avec un renfort du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign).

En effet, le juge qui a hérité de l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko a décerné un mandat d’amener contre le leader de Pastef.

En début de soirée, l’avocat Me Khoureychi Bâ informait que le leader de Pastef, dans le bureau du Commandant de la section de recherche, “vient de se voir notifier à l’instant un mandat de comparution” et Sonko avait consenti “à comparaître s ‘il est mis fin à la garde à vue notifiée hier suite à sa capture à la Stèle Jean Mermoz et qu’il subit toujours dans les locaux de la SR”.

Le juge d’instruction a finalement remplacé ce mandat de comparution par un mandat d’amener.

Le mandat d’amener, prévu par l’article 112 du Code de procédure pénale, est l’ordre donné par le juge à la force publique de conduire immédiatement l’inculpé devant lui.

Pour rappel, lors de sa déclaration du 25 février dernier, Sonko avait récusé le Juge Mamadou Seck. Mais, Samba Sall, qui hérite du dossier, avait subi les foudres du leader de Pastef aussi.

«Ma résistance se traduit également par la récusation de Mamadou Seck ce juge partial du 8ème cabinet, non indépendant du procureur de la République et de Macky Sall. Mes avocats ont déjà déposé hier la demande de récusation. Et j’invite les sénégalais à avoir un œil attentif au doyen des juges d’instruction Samba Sall pour toute participation éventuelle au traitement de ce dossier. Car c’est connu de tous. Tous les coups foireux contre les opposants politiques passe par ce triangle des Bermudes judiciaire Bassirou Gueye, Samba Sall et Mamadou Seck», avait-il dit.