A LA UNEACTUALITÉS

Aboubacry Ba, journaliste sénégalais et directeur de cis média (guinée) : « C’est un document essentiel pour la mémoire collective »

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai pu regarder ce film. Je pense d’ailleurs que Bocandé méritait ça. Le public sénégalais mérite également de connaître qui est vraiment Bocandé. Parce que chaque Sénégalais a un petit bout de Bocandé. Ceux sont ces bouts de souvenirs, ces bouts d’attachement diffusent un peu dans la population qui ont été réuni dans ce même film de Macky Sylla. Et ça fait du coup un document essentiel pour la mémoire collective pour tout ce que Bocandé a offert au peuple sénégalais. Bocandé a été attaché à son pays. Il l’a prouvé à plusieurs reprises. L’équipe nationale, ce n’est pas quelque chose d’anodin pour Bocandé et il réconforte aujourd’hui les Sénégalais dans leur attachement viscéral, presque charnel avec cette équipe du Sénégal. Je pense que c’est l’un des plus grands mérites de ce documentaire. J’ai beaucoup admiré dans le documentaire le témoignage de Luc Sonor (ancien footballeur français) parce qu’il m’a toujours dit, « je pense que vous les Sénégalais, vous ne pouvez pas vous rendre compte combien Bocandé aimait le Sénégal» et  en réalisant ce film, on est en train de donner une réponse à cette préoccupation de Luc Sonor.

M D

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page