SOCIETE / FAITS DIVERS

Abus De Confiance, Escroquerie, Et Arnaque: Un Agent D’un Ministère Disparaît Avec Les Moutons De La Commune De Mbao

Tous les moyens sont bons pour obtenir un mouton chez les hommes qui passent le temps à se faire voir à chaque des fêtes comme la Tabaski approchent. Coursé par les circonstances, l’agent du ministère n’a rien trouvé de mieux que de disparaître dans la nature avec les béliers de la commune de Mbao après avoir pris des engagements qu’il n’a jamais voulu honorer. Répondant au nom de D N., ce dernier avait pourtant été garanti par un agent de cette municipalité.

Tout est parti lorsque D. N. était présent sur les lieux en affichant des garanties pour déclarer qu’il va respecter des engagements qui le lient avec la mairie. Il montre le visage d’une personne responsable. Il était accompagné par l’une de ses copines et qui répond au nom de Nd. Astou qui est l’animatrice dans une radio communautaire de la place. D. Nd. Puisque c’est de lui qu’il s’agit avait pris 5 moutons. Il donne une avance de la somme totale des béliers.

Le reste du reliquat devrait être versé par tranche mensuellement pour une durée déterminée. C’est ce qui avait été engagé avec l’élément. Ce dernier n’a été constant que deux mois alors que la dette devrait être acquittée que dans 5 mois. D. justifie ses lenteurs du payement par une situation familiale précaire, des gros frais pour la scolarité de ses enfants, des décès d’un membre de sa famille ou une maladie. Et il fait croire à sa copine qu’il ne doit rien à la mairie qui l’avait donné les 5 moutons et qu’il a tout payé. Pire dans cette affaire, le mis en cause n’accepte pas de prendre son téléphone pour répondre des appels. Nd. Astou qui est en complicité avec son amant, quant à elle, raite des agents qui avaient D. de tous les noms d’oiseaux.

Des proches de l’agent du ministère déclarent que leur collègue de service est coutumier des faits. Il utilise ses jeux favoris pour obtenir des moutons qu’il va distribuer à ses guinguettes, en les faisant croire qu’il n’a acheté que pour les gens en situation difficile alors que c’est faux. Il passe tout son temps à s’endetter aux prés les vendeurs de moutons à chaque fois que des fêtes la Tabaski approchent ». Des personnes comme lui, sont nombreux. Son acte doit pousser tout le monde à être vigilant. De nos jours, l’agent du ministère reste introuvable après avoir disparu avec les béliers de la commune où il était garanti.

Sada Mbodj

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page