https://myolyn.com/slot-bonus-new-member/

ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

Accident de Kaffrine : Sikilo, les «djinns», la mort du chef de village et les accidentsAccident de Kaffrine : Sikilo, les «djinns», la mort du chef de village et les accidents

L’accident qui a fait 41 morts et 99 blessés est survenu à Sikilo, à 6 kilomètres de Kaffrine. Ce village de 420 habitants est réputé pour les nombreux accidents qui se déroulent sur la Route nationale n°1 qui le traverse. Selon un décompte relayé par L’Observateur, près d’une dizaine d’accidents ont été recensés dans la zone entre 2014 et 2022.

Si l’on en croit des témoignages recueillis par le journal, les drames se sont enchaînés depuis le décès, en 1988, du premier chef de village de Sikilo, El Hadji Mamoudou Diaby. Considérant que la localité est hantée par des «djinns», chaque année il faisait des sacrifices et organisait des cérémonies de récital du Coran pour les «calmer».

Mais depuis sa disparition, rapporte L’Observateur, son initiative a été abandonnée. D’où la fréquence des accidents à Sikilo, d’après la croyance populaire.

Pour rompre le cycle macabre, les habitants du village et d’autres localités voisines ont décidé de renouer, dès ce jeudi, avec les sacrifices et le récital du Coran de El Hadji Mamoudou Diaby. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :